Six judokas (quatre messieurs et deux dames) représenteront l’Algérie aux Championnats du monde 2022, prévus du 6 au 13 octobre courant à Tachkent (Ouzbékistan), suivant la liste finale d’admission, dévoilée lundi par les organisateurs.
Il s’agit de Waïl Ezzine (-66 kg), Driss Messaoud (-73 kg), Imad Benazoug (-81 kg) et Mustapha Yasser Bouamar (-100 kg) chez les messieurs, ainsi que Faïza Aïssahine (-52 kg) et Belkadi Amina (-63 kg) chez les dames.
La délégation algérienne est conduite en Ouzbékistan par Badreddine Lazizi, actuel vice-président de la Fédération algérienne de judo (FAJ) et ancien entraîneur de la sélection nationale junior.
Un total de 583 judokas (314 messieurs et 269 dames), représentant 86 pays, ont confirmé leur participation à ces Mondiaux 2022, considérés comme première manifestation internationale dans la quête des points nécessaires dans la perspective d’une qualification aux Jeux olympiques de 2024 à Paris (France).
La compétition sera suivie du Grand Slam d’Abu Dhabi (21-23 octobre 2022), et cette première phase de qualification, qui s’étendra jusqu’au mois de juin 2023 ne comptabilisera que 50% des points récoltés pour le classement des JO (Olympic Ranking). Les points obtenus précédemment (de 2021 à juin 2022 au Ranking mondial) seront déduits automatiquement.
Le début du comptage des points à 100% se fera à partir de juin 2023, à commencer par le Grand Slam de Düsseldorf, en Allemagne.