B. H

La direction de distribution de gaz et d’électricité (Sonelgaz) a révélé que le nombre des cas de piratage sur le réseau d’alimentation en électricité a nettement augmenté, avec l’enregistrement de pas moins de 1814 actes de branchement illicite ou de trafic de compteurs pour réduire la facture de consommation durant les 8 derniers mois.
Dans ce cadre, pas moins de 436 dossiers ont été transférés devant la justice, a-t-on fait savoir auprès de la direction de la Sonelgaz, dont des cas où des particuliers ont procédé à l’alimentation de commerces en électricité, ce qui est illégal.
Des actes selon la Sonelgaz, qui portent des préjudices importants à l’entreprise que ce soit en terme de trésorerie, d’investissement et de la qualité des services offerts aux abonnés. Il est important d’indiquer dans ce cadre que les investigations menées pas la commission multidisciplinaire composée de membres assermentés selon la législation en vigueur, ont découvert que pas moins de 1198 cas de piratage et vol d’énergie électrique, ont causé des pertes qui se sont élevées à plus de 6,5 milliards de cts. Ces infractions sont liées essentiellement à des actes de trafic et de réinitialisation à des compteurs avec le branchement de nouveaux câbles, des manipulations qui leur permettaient de démarrer et éteindre les compteurs à leur guise, a-t-on révélé.
Selon les mêmes sources, les pertes induites pas ce genre d’actes de sabotage sont de l’ordre de 12,5 megawatt soit l’équivalent de plus de 6,5 milliards de cts, ajoutant que les différents services et unités sont mobilisés avec des moyens nécessaires pour lutter contre ce phénomène.