Fatima B.

La directrice générale de l’office des publications universitaires OPU a été limogée, apprend- on de bonne source. Elle a même été remplacée par un nouveau D.G installé dans ses fonctions en cette fin de semaine.
A titre de rappel, un mouvement de protestation national, a été organisé par le bureau syndical de cet office, le mois passé, contre les agissements et dépassement de la D.G relevée de ses fonctions. Au niveau du siège de la direction générale sis à Ben Aknoun dans la wilaya d’Alger, un sit-in des travailleurs de l’office venant de l’Est, du centre et de l’ouest a été tenu, en guise de protestation contre les conditions de travail et les pressions de la direction générale.
Les protestataires, ont soulevé que la situation va de mal en pis depuis 07 mois et que « la directrice générale prend des décisions unilatérales et refuse toute communication avec les travailleurs et leurs représentants syndicaux, même les membres du comité de participation». D’entre les revendications soulevées, on notera la signature de la nouvelle convention collective par la directrice générale et la révision des salaires. Les travailleurs qui défendent leur entreprise, demandent la reprise des publications universitaire à l’arrêt depuis l’installation de la directrice générale à son poste. Les travailleurs de l’OPU de la région Ouest défendaient également leur directrice, mise à l’arrêt par l’ex DG. La cause du limogeage de la directrice régionale, avancée par la D.G est un écart de 9 millions de D.A, découvert dans la comptabilité de la DRO, sauf qu’au niveau des autres directions de l’OPU, celles du centre et de l’Est, ont également été découverts des écarts dans la comptabilité mais les directeurs n’ont pas été limogés pour autant. « La Directrice régionale Ouest, avait justifié cet écart en affirmant que cela représente des productions mises dans des cartons qui n’ont pas été incluses dans l’inventaire de l’année 2021. La DRO a également demandé à la tutelle, une commission d’enquête pour vérifier ces justifications, mais la DGA a maintenu sa décision de limogeage. M.Yahiaoui, le secrétaire général du bureau syndical de la DRO, espère que « le nouveau D.G ouvrira une nouvelle page dans la gestion de l’office, relancera les publications universitaires et sera plus à l’écoute des travailleurs pour répondre à leurs aspirations qui visent à développer cet office et améliorer leurs conditions de travail et conditions sociales. ».