L’ouvrage “Mokhtasar cheikh Khalil”, un référent dans le rite Malékite et les enseignements du savant cheikh Sidi Mohamed Belkebir (1911-2000) ont fait jeudi à Adrar l’objet d’un colloque, organisé dans le cadre des festivités de la journée nationale de l’Imam, coïncidant avec la commémoration de l’anniversaire de la mort de l’éminent cheikh Sidi Mohamed Belkebir.
Intervenant en ouverture du colloque, auquel ont pris part de nombreux imams, hommes de culte, disciples et fidèles, le fils du défunt et son successeur à l’école coranique, Hadj Sidi Ahmed, a rappelé que “la relation du défunt cheikh Sidi Mohamed Belkebir avec le saint Coran remonte à son plus tendre âge” et qu’il avait aussi puisé son savoir de cet ouvrage de base du rite malékite “Mokhtasar Khalil”.
L’orateur a mis en relief l’importance de ce livre en tant que source de fatwas dans les différents domaines de la vie des musulmans d’où l’intérêt que lui a accordé l’érudit Sidi Mohamed Belkebir.
Cette référence religieuse a été le socle de l’enseignement religieux et le fikh du cheikh Belkebir, qui obligeait ses élèves à apprendre par cœur cet ouvrage pour maîtriser les différentes questions, a indiqué Hadj Sid Ahmed, ajoutant que cette approche en matière d’enseignement a influé positivement sur le niveau scientifique religieux des promus de son école coranique. L’intervenant s’est, à cette occasion, félicité de l’organisation de pareilles rencontres scientifiques et ses apports dans le perfectionnement des connaissances scientifiques des imams et élèves dans les écoles coraniques, avant de mettre en exergue la nécessité de mettre à profit ces opportunités pour opérer une complémentarité entre les programmes des écoles coraniques et ceux pédagogiques et académiques au niveau des instituts et institutions universitaires.
Présidant la cérémonie d’ouverture de cette colloque, le wali d’Adrar, Larbi Bahloul, a mis en avant la place de choix et la symbolique du défunt cheikh Sidi Mohamed Belkebir, dans la mémoire nationale, au point de consacrer l’anniversaire de sa mort, le 15 septembre, par les hautes instances du pays, de journée nationale de l’Imam, en signe de reconnaissance à son rayonnement scientifique et religieux, en tant que éducateur, instituteur, réformateur et guide.
Les participants ont, à cette occasion, mis l’accent sur la nécessité d’accorder à cet ouvrage “Mokhtasar Khalil” tout l’intérêt voulu comme source de Fikh Malékite, référent religieux national.
Par ailleurs, mettant à profit cette occasion, les autorités locales ont procédé au lancement du projet d’aménagement et d’extension de l’école coranique du Cheikh Sidi Mohamed Belkebir, à la réfection du pavillon d’hébergement, et rénovation des salles de cours, baptisé du nom du défunt Hadj Mohamed Abdallah, fils ainé du Cheikh, décédé l’année dernière.
Un riche programme commémoratif et festif a été mis en œuvre par la wilaya d’Adrar pour la commémoration, en présence de nombreux visiteurs et invités venus de différentes régions du pays, de la mort du Cheikh Sidi Mohamed Belkebir, et la célébration de la 1ere édition de la journée nationale de l’Imam, 15 septembre de chaque année.
Le programme prévoit entre autres, cet-après midi, l’organisation de la Selka, lecture entière du Saint Coran, à la mémoire du Cheikh Sidi Mohamed Belkebir, après la prière d’El-Maghreb à la mosquée baptisée de son nom.