Une 2e commande d’ailettes pour turbines à gaz et à vapeur, fabriquées par la Société algérienne des industries électriques et gazières (SAIEG), Unité de maintenance et de fabrication de la pièce de rechange de M’sila, a été exportée mercredi vers la Société “General Electric” aux Pays-Bas.
A ce titre, le directeur central de l’Unité, Hocine Hadj Arroussi a fait savoir qu’il s’agit de la 2e commande sur 18 que la Société s’est engagée à fournir au groupe néerlandais, faisant état de la préparation en cours de 12 autres commandes de ce type de pièces de rechange.
L’intervenant a précisé que l’unité, filiale de la SAIEG, “veille à honorer ses engagements envers la société néerlandaise, et ce conformément à l’accord conclu entre les deux sociétés le 20 avril 2017, à travers la mobilisation des capacités matérielles et humaines nécessaires à la fabrication de ce type de produits”.L’unité de M’sila, ajoute-t-il, œuvre à élargir son champ d’exportation vers les pays d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, au vu de l’expérience acquise dans le domaine de la fabrication des turbines et de leurs pièces de rechange, depuis les années 90.
A l’occasion du départ de la deuxième cargaison de pièces de rechange vers l’aéroport international Houari-Boumediene (Alger) pour leur acheminement vers l’aéroport d’Amsterdam (Pays-Bas), le représentant du PDG du groupe Sonelgaz, Yacine Réda Redouane, a précisé que ce marché “s’inscrit dans le cadre de la politique du groupe visant à contribuer à l’intégration industrielle nationale, à la réduction des importations et à la diversification des sources de devises”.
Le groupe Sonelgaz, par le truchement de ses sociétés de production, “reste attaché à l’élargissement de la sphère des exportations vers un certain nombre de pays en 2022 et 2023”, a-t-il affirmé.
“Fabriquées selon une technologie de pointe”, les pièces de rechange produites dans l’unité de M’sila sont “conformes aux normes internationales de fabrication”, a-t-il souligné.
De son côté, le wali de M’sila a mis en avant le soutien apporté par les collectivités locales aux entreprises publiques et privées afin de leur permettre de se développer, de diversifier leurs produits et d’accéder au marché international, rappelant que l’unité de M’sila avait réalisé plusieurs opérations d’exportation, dont celle d’aujourd’hui.