Kaid Omar

Dans un point de presse en marge de l’opération de distribution des logements, ce jeudi, le wali Sayoud a affirmé que l’énigme entourant l’affaire des 23 milliards alloués par la wilaya au club n’a pas encore été élucidée et que le prestigieux club hamraoui continue à s’enliser davantage dans la spirale des dettes. M. Sayoud insistant sur le fait que la somme en question a été éjectée pour les 14 derniers matches du championnat dans les caisses du club pour faire face à la dramatique situation financière vécue à même de sauver le club du purgatoire de la relégation. Rappelant que l’équipe n’a pas connu de défaite depuis, tout en rendant hommage à l’entraîneur Amrani pour tous les sacrifices consentis durant cette période de grand doute. M. Sayoud révélant qu’au terme de la saison passée, après avoir réussi un miraculeux maintien, il s’est avéré que ni l’entraineur, ni son staff, encore moins les joueurs n’ont perçu leurs dus.
M. Sayoud, affirme être motivé pour éclaircir les zones d’ombre et éclairer l’opinion publique oranaise pour savoir où sont passés les 23 milliards de l’argent public, précisant au passage qu’aucune Assemblée Générale n’a eu lieu depuis le départ de M. Mehiaoui, ajoutant qu’il a rencontré personnellement le commissaire aux comptes, où ce dernier ne peut plus légalement certifier les comptes de la saison étant donné la confusion qui y règne financièrement et l’énigmatique gestion comptable qui caractérise les caisses du club.
Par la suite, le premier responsable de l’Exécutif affirme avoir précisé à toutes parties concernées par la gestion du club phare de l’Ouest, y compris les représentants des supporters, que lundi prochain sera la date butoir pour tirer au clair la situation du club, et qu’au-delà de cette date, des mesures claires, fermes et sans rétractation, seront prises, même en y sollicitant l’institution judiciaire si cela s’avère inévitable. L’objectif, étant, dira M. Sayoud, est de remettre le club hamraoui sur rails, en assainissant la situation financière et la gestion administrative sur la base d’un plan de travail clair, méthodique et rationnel à la hauteur de la dimension d’un club aussi prestigieux et au passé glorieux que celui du Mouloudia d’Oran. Au passage, le Wali Sayoud n’a pas omis de remercier M. Djebbari d’avoir accepté l’ingérable situation du club à un moment où tout le monde se débusquait derrière de faux prétextes d’actionnariat majoritaire, rappelant à l’occasion que le seul actionnaire majoritaire était le CSA.
Réitérant à cet effet, l’élaboration d’une nouvelle feuille de route pour démarrer la saison et même terminer la saison avec la recherche de nouveaux financements et sponsor, précisant pour éclairer les lanternes de certains faiseurs de rumeurs que même que la société Hybroc n’a jamais arrêté sa contribution financière de 15 milliards annuellement, sauf que cette dernière filiale de Sonatrach est soumise à des comptes à rendre à son Conseil d’Administration.