B.M

Le projet d’aménagement et de rénovation du port de Bouzedjar, dans la daïra d’El-Amria, est à l’arrêt depuis presqu’une année. Les travaux portaient sur le bitumage des voies, la pose de nouveaux réseaux d’assainissement et l’extension de cette infrastructure pour réduire la pression qu’elle connaît depuis plusieurs années en raison du grand nombre de pêcheurs et des visiteurs qui s’y rendent. Ce projet, selon le président de la chambre de wilaya de la pêche, Rouane Hassane, a été confié à une entreprise privée, contrainte d’arrêter les travaux en raison d’un problème administratif, malgré un lancement prometteur des travaux. Aujourd’hui, la situation n’a guère changé : les voies d’accès sont un état désastreux, notamment en période pluviale, l’accès au port et même pour circuler à l’intérieur devient un problème réel, les réseaux d’assainissement sont délabrés, les eaux usées dégagent des odeurs nauséabondes. Le port connaît une forte pression des chalutiers qui convergent depuis le port de Béni Saf en plus de celle de Bouzedjar n’arrivent plus à trouver une place pour accoster. Le déchargement des produits de la pêche se fait à tour de rôle jusqu’à des heures avancées de la nuit. Face à cette situation déplorable, le directeur du secteur de la pêche de la wilaya, Hadj Abdelfettah, a assuré que des efforts sont déployés par sa direction pour la relance du projet d’aménagement dans les semaines à venir.