R.R

« Dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’Armée nationale populaire ont arrêté deux (02) éléments de soutien aux groupes terroristes dans des opérations distinctes à travers le territoire national, alors que d’autres détachements de l’ANP ont découvert et détruit six casemates pour terroristes et cinq bombes de confection artisanale à Boumerdes”, souligne le bilan. « Des tentatives d’introduction d’énormes quantités de drogues à travers les frontières avec le Maroc, s’élevant à 13 quintaux et 63 kilogrammes de kif traité » ont été déjouées par des détachements combinés de l’ANP, en coordination avec les différents services de sécurité au niveau des territoires des 2e et 3e Régions militaires, durant la période du 13 au 19 juillet 2022, selon un bilan opérationnel publié mercredi par le ministère de la Défense nationale (MDN). Ils ont également arrêté, au niveau de ces deux régions, six narcotrafiquants dans le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et “en continuité des efforts intenses visant à contrecarrer le fléau du narcotrafic dans notre pays”, précise le bilan, relevant que 15 autres narcotrafiquants “ont été arrêtés en possession de 8 kilogrammes de la même substance et 79539 comprimés psychotropes lors de diverses opérations exécutées à travers les Régions militaires”. A Tamanrasset, Bordj Badji Mokhtar, In Guezzam, Djanet et Tindouf, des détachements de l’ANP “ont intercepté 66 individus et saisi 8 véhicules, 31 groupes électrogènes, 15 marteaux piqueurs et des outils de détonation et des équipements utilisés dans des opérations d’orpaillage illicite”. A In Amenas, Djelfa, El-Oued, et Ouargla, “cinq autres individus ont été appréhendés et un fusil de chasse, 6.5 tonnes de tabacs et 4.7 tonnes de denrées alimentaires destinées à la contrebande, ont été saisis”, ajoute le bilan.