B.B

La ville d’Aïn Temouchent a commémoré, hier, le 60ème anniversaire du recouvrement de l’indépendance nationale. A cette occasion, la jeunesse s’est mobilisée pour faire sien le serment des glorieux chouhadas et des vaillants moudjahidines en vue d’en assurer manière effective la continuité. Le mufti de la direction des affaires religieuses et biens Wakfs a développé avec clairvoyance et lucidité la notion de continuité non pas uniquement, dans sa dimension historique et révolutionnaire, mais également dans le vrai contexte d’une symbolique exceptionnelle eu égard à la conjoncture qui prévaut, présentement, et les desseins des forces du mal qui veulent nuire à notre pays.
Ce 5 juillet 2022 revêt, indubitablement, un cachet significatif assez particulier pour les jeunes de la wilaya d’Aïn Temouchent. La ferveur avec laquelle ils ont pris part aux festivités, au niveau des vingt-huit communes et des huit daïras, rappelle cet élan de solidarité, vécu par leurs parents durant les premières années de l’indépendance. La veille, ils ont fêté jusqu’à l’aube cet événement historique. Des soirées musicales ont drainé des foules aux grandes esplanades et jardins publics d’El Malah, Hammam Bou Hadjar, Aïn El Arbaa et El Amria. A la nouvelle ville Akid Athman, le wali, en tenue officielle, a conduit une importante délégation qui s’est rendu à l’établissement public de santé de proximité (EPSP), El Essabah où il a procédé à l’ouverture d’un bureau d’accueil réservé aux moudjahidine et ayants droit. Au centre-ville du chef-lieu de wilaya, les citoyens étaient au rendez-vous avec la grande parade, organisée pour la circonstance. Les participé, avec en première ligne les autorités locales, ont traversé le boulevard du 1er novembre, tout en scandant des slogans glorifiant les martyrs et la révolution algérienne. Devant leurs locaux, des commerçants ont salué et ovationné ces marcheurs qui se sont dirigés vers la place du 9 décembre 1960. Avant de se rendre à la salle d’exposition « Aïssa Messaoudi » de la maison de la culture, la délégation a procédé à l’inauguration d’une antenne de l’Algérienne des Eaux, une maison de jeunes et un bureau d’accueil des moudjahidine. Par ailleurs, devant l’assistance, le wali a procédé à l’affectation de bus scolaires pour les communes rurales de Sidi Ouriache, Oued Sabbah et Oulhaça. Les autorités locales ont également rendu visite à des enfants de chouhada et des moudjahidine.