Kaid Omar

La ministre de la Culture et des Arts, Soraya Mouloudji, a procédé au coup d’envoi de la 13e édition du festival culturel local de la musique et de la chanson oranaise, ce dernier dimanche au Théâtre régional Abdelkader Alloula en présence des autorités locales et de membres de la famille culturelle. A cette occasion, la ministre a souligné en substance que “cette édition du festival qui coïncide avec les Jeux méditerranéens revêt une dimension internationale”, tout en insistant sur la promotion de la chanson oranaise “Tabaa El Wahrani”, un genre musical propre à la région de l’Oranie qui puise ses sources dans le Melhoun. Mme Soraya Mouloudji mettant l’accent sur la valorisation du patrimoine culturel national, ainsi que sur la prise en charge et la promotion de jeunes talents.
Rappelons à cet effet que la soirée d’ouverture a été marquée par la montée sur scène de jeunes chanteurs dans un bouquet de chansons puisés du répertoire local en hommage à des chantres oranais à leur tête Ahmed Wahby et Blaoui Houari dont “Nebghik nebghik” et “Wahran Wahran”, qui ont conquis le public nombreux ayant retenti en chœur des passages avec les différents chanteurs. Trois soirées musicales sont au programme de ce festival, qui se poursuivra jusqu’à aujourd’hui 28 juin en cours et qui vise à faire connaître aux différents hôtes de la ville d’Oran cet art musical, soulignant que chaque soirée sera animée par six chanteurs sous la direction du maestro Kouider Berkane. Les soirées seront riches en créativité avec de nouvelles voix à la faveur de cette manifestation cette année exceptionnelle, tant attendue par les amoureux de la chanson oranaise qui ont été nombreux à la suivre.