Linda Otsmane

«Réceptionné en prévision des Jeux Méditerranéens de 2022, le nouveau stade de Mers El Hadjadj», dont les travaux ont été lancés depuis près de six ans, est d’une capacité d’accueil de 5 400 places, apprend- on du président de l’APC M. Boudellal Mehdi. Les quatre entreprises qui étaient retenues pour la réalisation de cette infrastructure sportive ont maintenu leur présence sur les lieux d’une manière systématique pour ficeler les dernières retouches durant la phase de pré- livraison des travaux définitifs. L’intervention, qu’elles avaient effectuées, consiste notamment en l’entretien des tribunes, de l’éclairage en plus d’autres actions relatives à l’installation des affiches publicitaires, la pose du tapis et quelques essais techniques dans les vestiaires pour s’enquérir de l’efficacité des réseaux du raccordement en eau. À la vieille de l’organisation d’une partie des premières rencontres de la Coupe d’Algérie inter-quartiers qui se déroulé à une semaine environs avant l’évènement international en cours de célébration à la capitale de l’Ouest, ce stade était pratiquement prêt pour abriter les arts martiaux qui le sont réservé à l’occasion de JM 2022. Il s’agit, entre autre, du Karaté et Taekwondo en plus de la discipline principale, qui est le football.

Calendrier des compétitions

La cadence maintenue, dans cette optique, est en raison d’un match sur deux, soit le 26, 28 et 30 juin 2022, selon le directeur du site, M. Berkissa Fodil. Selon le calendrier des compétitions, en plus du match d’aujourd’hui entre la Turquie et la Grèce, l’Italie rencontrera la Turquie et le Maroc jouera contre l’Espagne, le 28 et 30 du mois en cours respectivement. Notre interlocuteur a noté également que le stade de Mers El Hadjaj a été également réquisitionné pour les entraînements des équipes suivant la vocation de l’infrastructure conçue essentiellement comme étant un site d’entraînement et de compétitions. Avant le lancement officiel des jeux, le stade a reçu des tapis de différentes qualités pour l’accueil des délégations qui prendront part à cette manifestation de grande envergure. Ces équipements de trois couleurs rouge, noir et gris qui sont accordés par la direction de la jeunesse et des Sports, varient entre ceux réservés aux athlètes, représentants des différents organismes médiatiques et VIP. En ce qui concerne l’entretien du site, une moyenne de 35 agents ont été mobilisés sur les lieux, dont 15 sont détachés par la DJS et 20 agents la commune.

Préparatifs Jeux Méditerranéens – saison estivale

Notons que les préparatifs des Jeux Méditerranéens au niveau de la zone côtière de Mers El Hadjaj coïncident, cette année, avec l’inauguration de la saison estivale. Ainsi les autorités locales, à leur tête le président de l’APC était appelé à déployer un effort supplémentaire pour faire réussir les deux évènements simultanément. Ainsi, les trois plages, qui sont d’habitude les plus fréquentées par les estivants, à savoir la grande plage, Kasino et le petit port connaissent depuis plus d’un mois déjà, de grandes opérations de nettoyage presque au quotidien avec la collaboration de l’usine algéro- turque Tosyali qui a mobilisé quelques 20 bennes- tasseuses pour s’occuper de la gestion des déchets domestiques de la commune particulièrement au niveau de la zone côtière. D’autres actions d’entretien et d’aménagement ont été également lancées à travers le territoire de la commune en prévision de l’évènement en cours. «Choisir Mers El Hadjaj parmi les communes qui sont concernées par les JM 2022 et une chance qui nous a permis de mettre en relief tous les atouts touristiques dont elle dispose. Ainsi, nous allons revaloriser tous les sites pour accueillir les délégations et mieux représenter l’Algérie », indique le maire. Or, la collecte des ordures, en guise de préparatifs des Jeux Méditerranéens 2022, sur l’axe Mers El Hadjaj- Mostaganem sur une distance de 26 kilomètres a vu la participation des trois communes que compte la daïra de Bethioua, dont Ain El Bia, Mers El Hadjaj et la commune de Bethioua. « Cette autoroute étant des plus névralgiques constitue souvent l’itinéraire qu’empruntent les différentes délégations nationales et étrangères. Ainsi, nous avons mobilisé tous les moyens roulants des parcs communaux pour être au rendez-vous de ce grand évènement tout en œuvrant pour donner une image de civisme et alimenter l’esprit de bien-être dans cette zone balnéaire par excellence », a-t-il conclue.

Sécurisation des plages

Gérer l’afflux des estivants sur les plages de Mers El Hadjaj est une mission très pénible pour les gestionnaires locaux. D’habitude, cette zone côtière reçoit une moyenne de deux millions d’estivants chaque année, selon les précédents rapports établis par la commission de l’environnement de l’APC. L’aspect sécuritaire sera renforcé avec l’installation de deux brigades fixes, plus un poste mobile de la BMPJ (Brigade Mobile de la Police Judiciaire) tout au long du littoral qui s’étend sur une superficie de 12 Km. Un nouveau système de sécurité entrera en vigueur au niveau de la zone humide d’El Mactaa pour protéger les estivants. Il visera en premier lieu le contrôle de la population juvénile dont la moyenne d’âge varie entre 20 et 22 ans. Sachant que la plupart des auteurs de délits signalés sur les plages, sont généralement des jeunes. Les nombreux lieux de consommation de boissons alcoolisées seraient indique-t-on, à l’origine de ces incidents, vu que la commune de Mers El Hadjaj engendre un nombre important de boîtes de nuit qui attirent une large clientèle de toutes les villes avoisinantes, telle que : Mostaganem, Sig, Mascara et Arzew. La nouvelle politique mise en place par l’APC bute sur l’adaptation des besoins d’une population qui se multiplie 4 fois le nombre d’habitants aux ressources disponibles, notamment en matière d’alimentation eau potable et de la consommation électrique.
En effet, il sera question d’installer de nouveaux postes transformateurs et de contrôler les colporteurs de l’eau douce. Cette source vitale sera soumise à des analyses bactériologiques avant la vente, indique-t-on.