Hafida B.

Sur décision du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le nouveau Complexe olympique d’Oran, a été baptisé ce jeudi au nom du défunt joueur international Hadefi Miloud, le grand footballeur fils d’El Hamri. Cette annonce a enchanté les Oranais très heureux de voir leur Président répondre à leur aspiration, eux qui voulaient que ce stade porte le nom d’un des grands joueurs de foot de la wilaya d’Oran, Hadefi ou Freha. Ce jeudi, lors de sa visite de travail et d’inspection à Oran, à laquelle il a consacré sa première sortie aux wilayas du pays, le Président de la république a marqué les Oranais avec son attention pour un des anciens joueurs du Mouloudia d’Oran qui a fait la gloire du football algérien, celui que le roi Pelé a appelé le « Kaiser Africain ».
« Chapeau bas au Président de la République pour cette reconnaissance pour un enfant de la ville. Baptiser le stade olympique au nom de feu Miloud Hadefi est tout simplement lui redonner vie, lui le grand footballeur que les nouvelles générations ne connaissent pas.», dira un Oranais faisant partie du comité des supporteurs du Mouloudia d’Oran. Sur les réseaux sociaux, les Oranais se félicitaient de la nouvelle appellation du complexe olympique, tout en rendant honneur et hommage au Président Tebboune qui a à la dernière minute, changé le nom de cette infrastructure sportive dont se targueront Oran et l’Algérie.
Ce jeudi, le Président de la République Abdelmadjid Tebboune a officiellement inauguré le complexe olympique qui sera géré par un Etablissement public à caractère industriel et commercial (EPIC).
M. Abdelmadjid Tebboune a inspecté les différentes installations comme le stade de football, la salle omnisports et le centre nautique. A cette occasion, il a félicité les sportifs pour cet important acquis tout en souhaitant qu’il puisse permettre l’émergence de champions. Le stade Olympique d’Oran est situé dans la localité de Belgaïd, relevant de la commune de Bir El Djir, d’une superficie de 105 hectares, il comporte plusieurs équipements sportifs dont un stade de football, d’une capacité de 40.143 places, revêtu en gazon hybride (pelouse naturelle renforcée de fibres synthétiques), une technologie Air-Fibre qui permet de renforcer la tenue et la résistance du gazon. Le complexe est également doté d’une piste d’athlétisme moderne, homologuée par la Fédération internationale de la discipline, un stade d’athlétisme de 4.200 places, une salle omnisports de 6.000 places extensibles à 7.000, trois bassins en inox (une première en Afrique) dont deux olympiques et un troisième semi-olympique, ainsi qu’un centre de formation pédagogique de 150 places. Il est également doté de deux terrains de réplique supplémentaires. Une pépinière pour gazon en rouleau, une première dans le continent, est en cours de réalisation. Elle permet de reprendre la pelouse en une semaine grâce à la technique de déplaquage et replaquage du gazon.
L’installation est dotée d’un système de surveillance par caméras et des portiques électroniques. Ce complexe olympique réalisé en prévision des jeux méditerranéens, est un grand acquis pour Oran qui peut dorénavant aspirer à accueillir des compétitions nationales et internationales de très haut niveau

Qui est Miloud Hadefi ?

Miloud Hadefi est le seul joueur Algérien qui compte avec la sélection d’Afrique deux participations en Coupe du monde Intercontinentale 1972 au Brésil et 1973 au Mexique.
Dans les rangs de la sélection nationale, dès l’âge de 19 ans, Hadefi Miloud a participé à 46 rencontres internationales entre 1967 et 1979.
Evoluant au poste de libéro, il a été surnommé “Le Kaiser Africain” par le roi Pelé pour sa façon de jouer qui ressemblait à celui du Kaizer Franz Beckenbauer.
Il est considéré comme l’un des meilleurs joueurs et défenseurs algériens de tous les temps. Formé à l’ASM Oran, Hadefi Miloud a commencé chez les seniors au MC Oran, au WA Tlemcen en 1971-1972 puis au MC Oran à nouveau jusqu’en 1979. Par la suite, il est devenu entraîneur-joueur au CC Sig, puis entraîneur de son club de toujours le MC Oran. Il est décédé en 1994.