Le hurdler algérien, AbdelmalikLahoulou, a offert à l’Algérie une troisième médaille d’argent aux Championnats d’Afrique d’athlétisme actuellement en cours à Saint-Pierre (Maurice), grâce à sa deuxième place sur le 400 mètres/haies, disputé ce dimanche, au Complexe sportif de Côte-d’Or.
La course s’est déroulée sous une pluie battante et un vent relativement fort, ce qui semblait avoir sérieusement gêné les athlètes. Malgré tout, Lahoulou a bouclé la distance en 50.10, derrière le Sud-africain ZaziniSokwakhana, vainqueur en 49.42, alors que le Kenyan Wiseman Mukhobe a complété le podium, en 50.48.

Bouhanoune offre une nouvelle médaille d’or pour l’Algérie

L’athlète algérien Hichem Bouhanoune a offert à l’Algérie une cinquième médaille d’or, lors de la 5e et dernière journée des Championnats d’Afrique d’athlétisme à Saint-Pierre (Maurice), terminant en tête du concours du saut en hauteur (2.15 m), dimanche au Complexe sportif de Côte-d’Or.Bouhanoune, dernier représentant algérien à entrer en lice, a terminé à égalité avec le Nigérian Edward Mike (2.15) et le Sud-africain Links Mpho, mais ces derniers se sont adjugés respectivement la médaille d’argent et de bronze, en raison d’un plus grand nombre de sauts effectués.

L’Algérie termine quatrième avec 5 médailles en or, 5 en argent et 1 en bronze

Après cinq jours de compétition, les championnats d’Afrique d’athlétisme 2022 ont pris fin ce dimanche à Port Louis. Le Kenya est arrivé en tête du classement des médailles avec 23 breloques dont 10 en or.Le podium au classement des médailles n’a pas changé. Comme il y a quatre ans à Asaba lors de la 21e édition des championnats d’Afrique d’athlétisme, le Kenya finit la compétition en leader. Les Kenyans ont engrangé, cette année, moins de breloques (23) que les Sud-africains (36) mais ils sont en tête dans la quête du métal le plus précieux. Le Kenya compte en en effet 10 médailles en or contre neuf pour les Sud-africains. Le Nigérian complètent le podium avec 11 médailles (5 en or, 3 en argent, 3 en bronze). La particularité pour les Nigérians, c’est que les femmes ont récolté les 9 métaux.
Le grand bond vient de l’Algérie. Les Fennecs, qui devaient initialement disputer cette 22e édition devant leur public en 2020 avant que le Coronavirus ne vienne tout chambouler, ont réalisé de belles performances. Ils finissent à la quatrième place de ces championnats d’Afrique d’athlétisme avec 5 médailles en or, 5 en argent et 1 en bronze. Ils étaient 9es au Nigéria en 2018. Le Sénégal, une des grandes nations de l’athlétisme africain, rentré bredouille il y a quatre ans, s’est un peu repris cette fois-ci. Grâce à ses sauteurs, le pays de la Téranga décroche trois médailles.