R.N

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a mis en avant, samedi, la nécessité d’accorder aux moudjahidine “l’intérêt et les honneurs” qui leur sont dus, dans une Algérie qui avance vers “l’ancrage de la culture de reconnaissance et l’immunisation du front interne”, qualifiant l’Organisation nationale des Moudjahidine (ONM) d'”une de ces citadelles, jalouses de l’unité nationale”. Dans message adressé à l’occasion de la tenue du 12e Congrès de l’ONM au Palais des Nations, lu en son nom par le ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit, Laïd Rebiga, le Président de la République a dit, « Il me plait de vous adresser mes sincères salutations et mes sentiments d’estime, les meilleurs, à l’occasion de la tenue de votre 12e congrès organisé au moment où le peuple algérien s’apprête à célébrer, dans les toutes prochaines semaines, le 60e anniversaire du recouvrement de la souveraineté nationale, un anniversaire qui sera marqué par des festivités à grande échelle devant couvrir toute l’année”, ajoutant, « L’Algérie de la Gloire n’aurait pu fêter le 60e anniversaire du rétablissement de sa souveraineté dans une atmosphère de joie et de fierté, dans la paix et la stabilité, en cette période marquée par une dynamique croissante pour asseoir un développement durable et réel dans tous les domaines, si ce n’est les sacrifices consentis par ses enfants, hommes et femmes, depuis que le colonialisme a foulé notre terre pure ». S’adressant aux congressistes, le président de la République a déclaré: “vous êtes, mes sœurs et frères, parmi ces acteurs et témoins des lourds sacrifices payés par notre vaillant peuple durant la Glorieuse guerre de libération. Vous gardez en mémoire les images des batailles héroïques que vous avez menées aux côtés de vos compagnons vaillants martyrs. Certains même d’entre vous gardent les marques des valeureux héros, qui ont vaincu le colonialisme par attachement à la liberté et à la dignité, et en défense de l’honneur de la patrie et de la Nation”.
Et le Président Tebboune d’ajouter: “exemples du patriotisme pur, de l’abnégation et de l’amour de la patrie par le passé, vous vous êtes érigés, dès l’aube de l’indépendance, dans votre demeure bénie (ONM) en gardiens du serment des Chouhada et du message éternel de Novembre. Les stigmates d’une guerre impitoyable dont vous avez enduré les souffrances, avec conviction et foi, n’ayant pas entamé votre volonté de poursuivre votre apport national, particulièrement dans les périodes difficiles de la vie de la Nation”.
“Sous le toit de cette demeure, vous avez de tout temps été une de ces citadelles jalouses de l’unité nationale et de la cohésion du peuple dans les moments les plus difficiles, attachés à faire entendre la voix de la sagesse, de la raison, et de la primauté de l’intérêt national, tout en défendant fermement les intérêts suprêmes de la nation. Les susurrations des Chouhada résonnent encore dans vos têtes et les cris d’Allah Akbar vous rappellent les voix de vos compagnons tombés au champ d’honneur devant vos yeux”, a-t-il assuré.
Dans ce contexte, le Président Tebboune a affirmé s’être engagé, dès son élection, à “accorder tout l’intérêt nécessaire à l’histoire et à la mémoire nationale, hissant cette démarche au rang de devoir national que nous dicte la fidélité à la lutte et au combat de vos compagnons, les vaillants Chouhada. Cela participe aussi de la considération et la déférence vouée à votre égard, vous qui avaient été avec ces compagnons, les artisans d’une épopée révolutionnaire éternelle qui a résonné dans les quatre coins du monde et demeure un symbole de liberté et de libération”.
“Tout en saluant, à cette occasion, vos précieuses contributions dans l’écriture de l’histoire et le ravivement de la mémoire par l’enregistrement de témoignages et la documentation de faits et évènements, nous nous enorgueillissons des positions authentiques et courageuses votre organisation dans la défense du legs de la nation, sa glorieuse histoire et son identité nationale”, a soutenu le président de la République.
Il a souligné, à cet égard, “la nécessité de veiller à ce que nos frères et sœurs les moudjahidine puissent jouir de la prise en charge et des honneurs qui leur sont dus, dans une Algérie qui avance vers l’ancrage de la culture de reconnaissance, le raffermissement de la cohésion nationale, et le renforcement et l’immunisation du front interne, et ce, dans un monde marqué par des perturbations et un contexte régional et international complexe augurant de dangers multiples. Ceci requiert une volonté sincère et l’unité des rangs pour faire face aux défis et édifier une Algérie forte et inexpugnable”.