Nombreux sont les citoyens à se demander pourquoi les villes du monde entier se disputent l’accueil des grandes compétitions internationales sportives et pour lesquelles elles investissent des sommes colossales et mobilisent tous les moyens pour défendre leur candidature. Fayçal Haffaf nous explique les raisons de l’engouement des pays pour l’événementiel sportif international.Pour notre interlocuteur, de tous les temps les événements internationaux de grande ampleur ont eu des retombées économiques sur les villes qui les accueillent de par leur prestige ainsi que la notoriété internationale qu’ils offrent aux pays hôtes «Ce type d’événement participe à une opération de communication à l’international. Toutes les nations qui veulent émerger à l’international rêvent d’organiser ces rencontres telles que les Jeux Méditerranéens, Olympiques, Africains Pana-africain, ect Ce sont des opérations de communication pour s’ouvrir sur le monde et offrent un prestige pour s’imposer sur la scène internationale. A partir de cette réflexion tout le monde va comprendre pourquoi tant de moyens financiers sont engagés pour accueillir des compétitions sportives internationales. Le premier feed-back positif vient du fait que ces événements sont habituellement couverts par un nombre élevé de journalistes de tous les coins du monde, souvent entre 1.500 à 2.000» souligne Haffaf, qui considère que chaque journaliste est un ambassadeur de cette formidable aventure humaine de retour à son pays. C’est pourquoi, il estime qu’il est important d’accorder l’effort et l’intérêt nécessaires à chacun des volets de l’organisation de ces Jeux, car il s’agit d’un événement de communication à l’échelle mondiale, dit-il. Pour le consultant de la commission information et relation-presse «le fait d’organiser cette manifestation culturelle et plurielle dans une autre ville que la capitale qui a déjà accueilli les JM en 1975, va permettre à cette dernière de faire découvrir et valoriser son patrimoine, sa culture, ses potentialités dans les différents secteurs, le tourisme notamment.