Fakhreddine. A

L’Association pour la protection des consommateurs a mis en garde récemment contre le phénomène croissant de la commercialisation de l’eau minérale dans des conditions inappropriées, pouvant représenter un risque sur la santé des consommateurs.
En effet, de nombreux commerçants de produits alimentaires, en gros ou au détail, exposent les bouteilles en plastique, toutes tailles confondues, sous le soleil dans des conditions inappropriées.
La consommation de ce produit peut causer des dégâts sur la santé, en raison de l’interaction de la substance plastique avec la chaleur. À cet égard, des spécialistes et des médecins ont mis en garde contre l’achat de bouteilles d’eau minérale qui sont exposées au soleil, ou celles transportées sans des moyens de conservation et de stockage contre les températures élevées, sachant que l’eau minérale est souvent achetée pour les personnes malades ou les bébés pour diluer la poudre de lait.
Selon un pédiatre, l’eau de bouteille en plastique exposée en plein soleil peut en effet présenter un risque sur les consommateurs notamment les bébés qui sont fragiles, à cause des substances toxiques que le plastique peut évacuer à cause de la chaleur, ces substances peuvent par la suite se diluer dans l’eau.
Des cas d’intoxication ont été déjà signalés à cause de ce problème, les personnes malades présentaient plusieurs symptômes, comme les diarrhées sévères, chez les enfants, surtout les nourrissons.
Ce spécialiste soulève l’importance dans ce cas de figure, de sensibiliser les mères pour la stérilisation de l’eau de bouteille minérale avant la consommation.
L’Organisation mondiale de la santé a mené des études qui ont prouvé qu’il existe de nombreux cas de décès chez les enfants, causés par la consommation d’eau minérale en bouteille, pour non application des mesures de conservation et de distribution adéquates, a-t-on révélé.
Il est à noter que diverses marques de différentes tailles d’eau minérale et de sources sont exposées dans les marchés et les points de vente de l’informel.
Des sources responsables de la direction du Commerce ont révélé qu’il existe plus de 45 marques d’eau minérale et de sources qui sont commercialisées, ajoutant que des bouteilles d’eau minérales contrefaites ont été signalées.
De plus, certaines marques ne mettent pas la source de l’eau commercialisée, ce qui soulève des doutes sur des unités de productions opérant de façon illégale.
Par ailleurs, certains commerçants activant dans le domaine, ont expliqué que le marché de l’eau minérale a connu un développement spectaculaire ces dernières années, avec l’arrivée de nouvelles marques chaque année, en l’absence d’un outil de contrôle strict, pour faire barrage aux opportunistes qui cherchent le gain facile au détriment de la santé publique.