Mokhtar. C

La problématique du logement rural à Boufatis continue de soulever le mécontentement des habitants de cette commune depuis des années, en l’absence de projets de développement notamment les projets de logements, à l’exemple des 59 unités rurales dans la localité d’El Kotni qui n’ont toujours pas vu le jour en dépit de la levée de tous les obstacles pour leur concrétisation au profit des habitants des zones d’ombre de cette commune.
Le président de l’Assemblée Populaire communale de Boufatis, M. Berached Rabie, a expliqué à ce sujet qu’un total de 90 demandeurs ont été recensés pour bénéficier de logements ruraux, et qui attendent la concrétisation de ce projet depuis 10 ans, à cause de multiples problèmes administratifs, notamment la nature juridique de certaines assiettes foncières, ajoutant que les responsables locaux ont réussi à lever certaines contraintes en coordinations avec les services techniques compétents.
Le dossier de logement dans cette commune , n’a cessé de représenter l’une des problématiques majeures des habitants de Boufatis , notamment à cause des quotas inférieurs à la demande des habitants des zone d’ombre, dus aux obstacles bureaucratiques et le manque de foncier, a révélé le même responsable.
À noter que pas moins de 8 projets de logements ruraux ont été inscrits à travers 7 communes rurales et éparses de la wilaya d’Oran, expliquant que ce sont 50 logements dans la localité de Chkalil à Oued Tlelat, 50 autres dans la localité de Mahdia et à Oued Tlelat, 50 dans la zone d’El Kotni à Boufatis, 40 logements ruraux à Ouamer toujours à Boufatis, 50 autres à Sidi Ben Yebka, 30 dans la localité de Mnadsia à Benfriha et enfin 26 logements ruraux dans la localité de Hasiane Toual dans la commune de Benfriha.
Par ailleurs, des sources responsables relevant de la direction de la construction et de l’urbanisme DUCH, la majorité des projets de logements ruraux à travers plusieurs communes sont à l’arrêt depuis des années à cause de problèmes techniques datant de 2012, une situation qui ne s’est pas améliorée malgré l’installation en 2018 d’une commission sociale pour relancer ces projets en levant toutes les contraintes.
Selon les mêmes sources, le problème majeur réside dans les procédures complexes au niveau de la direction des domaines et la direction du logement, et d’autres instances relevant des directions des Services agricoles, l’urbanisme, l’architecture et la DUAC.
Dans le même cadre, le P/APC de Boufatis a expliqué que cette commune n’a pas connu d’opération de distribution de logements depuis 2020, date de la livraison de 250 unités LPL à Sidi Baroudi , alors que 45 unités au chef-lieu n’ont toujours pas été distribuées à cause des réserves, ajoutant enfin que le nombre des demandes a dépassé les 3000.