Linda Otsmane

Une douzaine d’associations de proximité ont répondu favorablement à l’appel de solidarité lancé conjointement par les organismes représentant la société civile, dont : l’association pour la protection de l’environnement « Méditerranée » et le bureau de wilaya de l’Organisation Nationale pour la sécurité et la paix sociale présidés conjointement par M. Touati Mohamed et Mme. Nawel Bekadji. Ayant pour objectif à vulgariser les fondements de l’Etat en ce qui concerne l’initiative prise récemment par le président de la République M. Abdelmadjid Tebboune sous le signe « lam Echaml » ou la « réunification sociale », ce conclave de concertation a vu la participation des associations de l’élite. Il s’agit de « El Wiâam », « Chabab el kheir », l’association pour la promotion de la femme au foyer, ainsi que celles des handicapés et des enfants assistés en plus du représentant de l’association des parents d’élevés, M. Menouar et la présidente de la commission sociale de l’APC d’Arzew M. Ben Youb Kheira. Cette rencontre, première du genre à travers les communes de la côte Est de la wilaya, s’este tenu au siège de l’annexe administrative d’El Mohgoun où son délégué M. Fethi Ben Yehia s’est montré entièrement disponible pour collaborer avec les jeunes volontaires qui se sont engagés pour prendre en charge le volet culturel et touristique dans le cadre des préparatifs des Jeux Méditerranéens dont le coup de starter sera donné le 25 juin 2022 prochain. « Profitant de l’animation sportive qui aura lieu à la salle omnisports de la cité « les Jardins », nous avons proposé au comité organisateur des JM 2022 à l’échelle locale, en accord avec nos collaborateurs de présenter, parallèlement au championnat de handball pour la frange féminine qui se déroulera pendant toute une semaine au niveau de notre daïra, un programme culturel qui permettra de faire connaître les atouts touristiques incontournables dont dispose notre ville.
Pour cela, nous allons saisir cette occasion pour lancer un plan permettant de redynamiser ce secteur tant marginalisé à Arzew », affirme M. Touati. En effet, les points débattus lors de cette réunion ont permis de mettre en lumière les lieux à revaloriser et ce en prévision des JM 2022. S’agissant, entre autre, de la grande placette du centre-ville, la place de la séculaire statue de la « Sirène », le quartier antique d’El Guitna, la place du front de mer et le phare de l’îlot d’Arzew, un monument référentiel pour toute l’histoire locale du Portus Magnus. Ce fanal de jalonnement, rappelons- le, est l’un des feux les plus efficaces qui furent installés aux points les plus caractéristiques sur la côte ouest du golfe d’Arzew, à 2,5 km au Nord-Ouest du port. En plus de la variété des espèces végétales d’origine continentale qu’il comporte, le jardin public jouxtant le siège de la municipalité d’Arzew appelé «8 Novembre 1942 » constitue également un patrimoine historique renforçant la mémoire collective. Un site témoin de « l’opération torch » qui marqua le débarquement américain en Afrique du Nord lors de la deuxième guerre mondiale, M. Chaib Mohamed, élu à l’APC d’Arzew et également président de l’association culturelle « Tebbana » a plaidé pour sa remise en valeur afin d’en faire l’un des points de repère pour le programme de la visite mis en place dans le cadre des mêmes préparatifs. M.M. Ben Youb Houari et Ayat Houari dit « Fethi », respectivement présidents des associations « Chabab el Kheir » et « El Wiaâm » ont proposé de préparer des plats traditionnels en l’honneur des invités étrangers. Le site touristique « Tebbana » a été retenu pour abriter un restaurant à l’air libre à la fin de la tournée qu’effectuera la délégation à travers les sites et monuments historiques de la ville.