KAID OMAR

Comme chacun des mortels ne l’ignore pas, après de longues années d’abandon, et de manque d’inspiration des différents Exécutifs communaux qui s’y sont succédé, les saisons estivales s’éteignaient sur un arrière-goût maussade, indigeste, qui laissait chacun sur sa faim, privant le contingent des estivants de bons auspices dans la capitale de la corniche. Des saisons consommées sans attrait et sans saveur, contrairement à ce caractérisait le littoral ouest oranais, jadis et dont la coquette cité balnéaire était l’inévitable point de chute de millions d’estivants avides de profiter des plaisirs paradisiaques du “grand bleu”. A l’orée du passage des délégations participantes aux JM Oran 2022, l’espoir semble renaître de ses cendres où des travaux d’aménagement attirent l’attention des riverains quand aux opérations de ‘’lifting’’ dont seront embellies les différentes places publiques de la capitale de la corniche oranaise. Peut-être la fin d’une sinistre période symbolisée par des spectacles désolants, où les touristes-estivants de fortune, plus exactement en fin de journée ou en soirée, qui déferlaient vers les places publiques, notamment celle du 20 Août, de loin la plus prisée, ou encore celle du 1er Novembre, se devaient à prendre leur mal en patience, privés de toute animation. Une ère qui semble révolue du manque d’entretien et d’hygiène, absence de toute poubelle ou panier de collecte de déchets. C’est du passé, où des pseudo-pelouses avaient atteint des niveaux de dégradation prononcé. Des places publiques hier abandonnées à leur propre sort, sans âme, ni vie culturelle à la hauteur des espérances de milliers d’estivants, semblent reprendre vie au grand bonheur des nostalgiques des veillées estivales de voir leur ville retrouver un nouveau visage, symbolisé par le nouveau look de leurs points de repères, dont l’importance est particulière à leurs yeux. Les budgets alloués par les pouvoirs publics centraux pour l’embellissement des lieux publics ont imposé aux services municipaux, chargés de l’entretien et du suivi de ces places publiques, de multiplier les efforts pour être à l’heure le jour J. Réfection et ravalement des trottoirs, revêtement des esplanades par la pose de nouvelles dalles anti-glissantes, luminaires et autres bancs publics rénovés, implantations de corbeilles d’ordures, comme accessoires incontournables à tout projet du genre, tout autant que la pose de nouvelles pelouses en gazon naturel et évidemment la mise en place d’espaces verts adéquats. Une aubaine dont profitera la coquette avec l’avènement des prochains jeux. Un passage bénéfique. L’autre défi, dont le nouvel Exécutif aura la mission, se réfère à la maintenance, l’entretien et la préservation des acquis publics, à l’après JM.