Rien ne se fait sans que la présidence de la République ne soit avertie.Des athlètes de renom seront prochainement désignés ambassadeurs des Jeux méditerranéens-2022 (JM-2022), pour faire la promotion du rendez-vous d’Oran, prévu du 25 juin au 6 juillet, a indiqué le président du Comité international des JM (CIJM), Davide Tizzano.Interrogé dans un entretien sur les démarches à entreprendre pour redonner à ces Jeux leur lustre d’antan, le patron du CIJM a répondu que son instance était “en train actuellement de renouer les relations avec le Comité international olympique et l’Association des Comités olympiques européens”.”Nous aurons donc de grands noms pour nous appuyer. Je ne veux rien anticiper, c’est une surprise mais il y aura des athlètes comme ambassadeurs des Jeux lors de l’édition d’Oran”, a-t-il promis.Avant de poursuivre : “Les JM impliquent de nombreuses nations européennes et cela peut créer des chevauchements de calendrier. Avec les Fédérations internationales, nous voulons hisser le niveau et déjà cette année, pour la première fois en 70 ans d’histoire, certaines épreuves des JM vaudront une qualification olympique. C’est un signal fort. Il y a un besoin de travail et de planification et nous comptons donc sur les quatre prochaines années, soit sur le rendez-vous de Tarente-2026, pour porter à quatre, le nombre de disciplines des JM qualificatives aux JO de Los Angeles”.Evoquant le tournoi de football des JM-2022 qui concernera la catégorie des moins de 18 ans (U-18), le dirigeant italien de 54 ans s’est montré enthousiaste à l’idée d’ouvrir la compétition aux jeunes, refusant de parler de “préjudice” au rendez-vous d’Oran.”Les JM ont toujours eu une grande considération pour les jeunes et les équipes U19, qui constituent l’avenir du sport olympique et des nations elles-mêmes. C’est donc notre volonté d’offrir à ces jeunes, l’occasion de pouvoir vivre et comprendre l’émotion d’un grand événement sportif.J’imagine déjà un garçon de 18 ans qui assistera pour la première fois à une cérémonie d’ouverture, un moment important, avec un stade rempli de 40.000 spectateurs enthousiastes. Pour nous, ce n’est donc pas un préjudice mais une belle opportunité”, a-t-il dit, laissant entendre que les JM-2022 se dérouleront sans problème en présence du public.Par ailleurs, l’ancien rameur italien, double champion olympique-1988 et 1996, a avoué que le CIJM avait “sérieusement envisagé” à un certain moment de réfléchir sur le sort de ces jeux notamment en raison du Covid-19.”Il y a un an, les travaux étaient très en retard (…) Mais ma volonté était de continuer à vérifier la possibilité de tenir ces Jeux et dans ce cas, je dois dire merci au président de la République (M. Abdelmadjid Tebboune) et au Gouvernement algérien qui nous ont assurés de leur entière disponibilité. C’est absolument une grande impulsion.Lors de ma dernière rencontre avec le président de la République, cette volonté de maintenir les Jeux en Algérie, pour marquer son grand retour sur la scène sportive internationale, a été soulignée”, a salué Davide Tizzano.Et d’ajouter dans le même ordre d’idée: “La Commission de coordination du CIJM continue de faire son travail et surtout, nous avons l’engagement personnel du président de la République algérienne qui nous a garanti une disponibilité maximale dans la résolution des problèmes. Alors encore merci au Président Tebboune et au Gouvernement qui ont contribué à la réalisation de tout cela”.