Mokhtar. C

La réception du premier tronçon de la voie d’évitement reliant le port d’Oran à l’autoroute Est-ouest via le 4ème boulevard périphérique fixée à la moitié du mois de juin prochain, permettra à la ville d’Oran de souffler enfin puisque pas moins de 1 600 camions de transport poids-lourds de marchandises n’emprunteront plus le tissu urbain de la ville.
Cette voie d’évitement donnera une bouffée d’oxygène en termes de circulation automobile dans la ville d’Oran qui souffre depuis des années des embouteillages, notamment à cause des camions poids-lourds en provenance du port commercial jusqu’à la cité Djamel Eddine, vers diverses destinations, a indiqué le wali d’Oran Said Saayoud.
Les perturbations et lacunes constatées dans le schéma de la circulation automobile dans la wilaya d’Oran, notamment dans la ville, sont dues en grande partie à la circulation des camions poids-lourds en plein tissu urbain.
A ce propos, nous avons appris que pas moins de 8.000 camions poids-lourds transitent par la ville d’Oran à partir et vers le port commercial.
La réception de cette voie d’évitement réalisée à travers plusieurs ouvrages d’art sera une aubaine pour la wilaya eu égard à son utilité stratégique, en premier lieu, économique vu l’importance de l’activité commerciale d’import/ export du port d’Oran vers plusieurs wilaya de l’Ouest, mais aussi permettre à la ville d’Oran qui prévoit l’été prochain à accueillir les Jeux méditerranéens, de souffler après de longues années d’asphyxie.