M. Leboukhi

La wilaya de Sidi Bel-Abbès est confrontée à de sérieuses atteintes à son environnement et à la santé publique, notamment en ce qui concerne la gestion des ordures ménagères. Une quantité de 500 tonnes de déchets est générée quotidiennement au niveau de la wilaya, dont 200 tonnes par jour pour la seule commune du chef-lieu de wilaya. Cette situation est également marquée par la faiblesse dans la gestion des services de la collecte des déchets des communes, le manque d’équipements pour la collecte des détritus et l’absence d’installations classées pour la gestion des déchets au cours des années précédentes. L’absence d’élaboration et de mise à jour des plans communaux de gestion des déchets pour la plupart des communes de Sidi Bel Abbès a également contribué à l’absence d’un système de tri sélectif des déchets et au manque de conteneurs pour l’implantation de centres d’enfouissement et de décharges publiques, en plus de l’absence de contrôle des déchets résultant des activités industrielles comme la grande quantité de boues provenant de la station d’épuration de l’ENIE dans la zone industrielle, ainsi que les boues résultant du processus de filtrage de l’eau contaminée au cyanure stockée à la CMA et la présence de 50 transformateurs électriques défectueux contenant des huiles d’eskaral. A ces produits s’ajoutent des produits phytosanitaires périmés et des pesticides stockés dans les entrepôts du CCLS de Sidi Bel-Abbès, Mustapha Ben Brahim, Tabia, et Mezaouro ainsi que d’autres déchets spéciaux de quantité variable de fer, d’aluminium et de plastique. La Direction de l’environnement cherche à actualiser la stratégie nationale de gestion intégrée des déchets en mettant en œuvre plusieurs projets et à gérer les déchets de toutes sortes pour éliminer les décharges aléatoires au niveau de la wilaya. Elle ambitionne de mettre en place trois déchetteries techniques et quatre décharges publiques contrôlées. Dans le même contexte, les deux décharges publiques de Ras El-Maa et de Marhoum restent à la disposition des communes concernées. La tutelle œuvre à lancer un programme de sensibilisation sur la protection de l’environnement et à informer les citoyens à l’importance du tri sélectif comme elle compte accompagner les institutions générant de dangereux déchets dangereux en vue de les traiter et les éliminer. La wilaya enregistre un grand nombre de décharges sauvages, y compris des dépotoirs d’ordures ménagères et autres. Afin d’éliminer ces points noirs, la Direction de l’environnement a effectué des sorties sur le terrain, en coordination avec les différents secteurs actifs, pour éliminer ces points noirs, estimés à trente sites. Huit sites de vidange de liquides pollués ont été éliminés.