Fakhreddine. A

C’est un climat inhabituel qu’a vécu hier le marché de gros de fruits et légumes d’El Kerma, marqué par un afflux important de citoyens venus s’approvisionner en produits dans ce marché de gros, à cause de la hausse vergogneuse des prix dans les points de vente en détail.
En l‘absence d’un plan spécial pour maîtriser de flux de citoyens et des centaines de véhicules, des embouteillages monstres se sont créés, provoquant des bouchons tout au long de la route de l’aéroport toute la matinée.
Selon une déclaration de M. Bousaada Abdelhak, directeur de l’entreprise de gestion du marché de gros d’El Kerma, cette augmentation subite des visiteurs a surpris plus d’un, poussant ses services d’augmenter immédiatement le nombre des agents de contrôle et sécurité, au niveau des entrées et sorties du marché pour gérer non seulement les camions de transport mais aussi des milliers de voitures touristiques.
Le marché de gros d’El Kerma s’est transformé spécialement durant ce mois de Ramadhan en un espace de vente en détail, notamment à cause de la hausse des prix des produits dans les marchés de proximité, dû à la multiplication des intermédiaires.

1569 tonnes de fruits et légumes injectés

Sur place, nous avons constaté une stabilité des prix de vente en gros, notamment pour les denrées les plus consommées par les familles oranaises durant le mois de jeûne.
En effet, la pomme de terre était cédée entre 60 DA et 65 DA/Kg, la tomate entre 50 et 80 DA/Kg, l’oignon de 35 DA à 48 DA/Kg, alors que les carottes et les betteraves ont été vendues respectivement à 40 DA/kg et 55 DA/Kg. Concernant les fruits, les prix des dattes ont connu une augmentation sensible à cause de la demande. En effet, ce fruit incontournable de la table ramadhanesque a été cédé entre 400 Da/Kg et 700 DA/Kg selon la qualité, alors que les prix des oranges a baissé pour toucher les 100 DA/kg, les fraises ont été vendus entre 150 et 220 DA/kg.
Le directeur du marché de gros d’El Kerma, a expliqué par ailleurs qu’un total d 1569 tonnes de fruits et légumes, ont été reçus ces derniers jours, soit une augmentation sensible par rapport aux jours ordinaires, notamment pour la pomme de terre avec la réception de 420 tonnes, acheminées depuis les wilayas de Mostaganem et Oued Souf.