Kaïd Omar

Après l’arrêt des travaux qui ont duré quelques mois, à la suite à l’affaire du squat et dont l’indu occupant avait été débouté par la justice, après avoir interdit il y a presque 2 ans l’accès aux agents et matériels de l’entreprise de réalisation, le chantier de réalisation d’un bureau de poste avait finalement repris les travaux. Ce chantier avait également subi un gel pendant une longue année, de Mars 2020 à Mars 2021, conséquence de la pandémie COVID-19. Rappelons à cet effet que le projet de réalisation d’un bureau de poste a été individualisé en Octobre 2018, une décision favorablement accueillie par la population locale. Situé en plein cœur de la ville balnéaire, plus précisément à la Place du 1er Novembre, ce projet a fait l’objet de beaucoup de remous et de tergiversations de la part des responsables d’Algérie Poste aussi bien au niveau de la Direction Générale de Bab Ezzouar qu’au niveau de la Direction de la Wilaya d’Oran. Le dossier qui est resté durant de longues années en veilleuse au niveau de la Direction Centrale des Investissements d’Algérie Poste a eu l’aval de cette dernière avec une rallonge financière conséquente pour sa réalisation. Contactés par nos soins, les gestionnaires du secteur imputent ce gel des travaux à l’insouciance du bureau d’études techniques, son entêtement à ne pas assumer ses missions contractuelles, bloquant ainsi et l’entreprise de réalisation et les usagers qui subissent un calvaire quotidien lorsqu’il s’agit d’opérer des transactions postières indispensables. Le bureau de poste dont le délai de réalisation est de 24 mois, sera érigé sur une assiette d’une superficie de 630 m2 dont 230 m2 pour les bureaux et autres guichets et une salle d’accueil de 400 m2, ainsi qu’un parking de stationnement automobile. Un logement de fonction R1 affecté au receveur en poste est également prévu. Le délai de réalisation sera réduit dans la mesure où les travaux de terrassement ont été effectués en 2014, sachant que ledit projet est mitoyen à l’actuel bureau de poste classé R2, une recette de 2ème classe alors que le projet en question aura le statut de R1 ou 1ère classe. Tout en précisant que la Wilaya d’Oran dispose de pas moins de 160 bureaux de poste. Le projet du bureau de poste à la cité balnéaire sera doté de toutes les commodités (gaz de ville, électricité, eau, en plus d’un haut débit de connexion). Une véritable bouffée d’oxygène pour la population locale qui continue de subir les pires des inconvenances dues à l’exiguïté du bureau de poste actuel et ce malgré le bon dévouement et la disponibilité du personnel en poste. Également une nécessité et une utilité de services publics indispensables à la ville côtière d’Aïn El Türck appelée à jouer le rôle de capitale touristique par excellence.