Mokhtar C.

La localité de Mers El Kébir, a été de nouveau secouée mardi soir, par une affaire d’un abattoir clandestin de baudets, après la découverte de carcasses lors d’une perquisition menée par les services de la gendarmerie nationale, accompagnés des services de la DCP et l’association de protection des consommateurs. Les premières investigations ont révélé que cet entrepôt clandestin, active bel est bien dans l’abattage des baudets, puis la commercialisation de leurs viandes à travers la daïra d’Aïn El Türck, en tant que viandes propres à la consommation, avec la complicité d’individus exerçant dans la commercialisation et la distribution des viandes rouges. Les services de la gendarmerie nationale ont ouvert une enquête sur cette affaire, qui vient secouer Mers El Kébir et tous les citoyens d’Ain El Turck, sachant que cette viande a été acheminée vers les différentes boucheries et commerces de restauration, ainsi que les fast-foods. Pour mémoire, les services de sécurité de Sidi El Bachir, ont ouvert une enquête en décembre 2021, après la découverte de carcasses et restes de baudets abattus à l’intérieur de bennes de déchets à proximité du cimetière communal de Bir El Djir. Cette affaire, rappelons-le, a été dénoncée par l’association de protection des consommateurs, dans un communiqué sur sa page FB officielle.