Mohamed B.

Les services de la wilaya d’Oran ont mis en demeure cinq (05) ex-élus à l’APW auxquels il a été notifié un délai de 72 heures pour procéder à la restitution des véhicules de fonction mis à leur disposition durant le mandat précédent (2017/2021) qui est venu à terme depuis déjà presque 03 mois. Il s’agit plus précisément de vice-présidents à la même institution et de présidents de Commissions à l’ex-APW, sachant que les délais notifiés expirent aujourd’hui Jeudi 10 Février. Dans le cas d’insoumission ou de non-respect de l’instruction ordonnée par M. le Wali, les cinq ex-élus seront traduits devant les instances judiciaires territorialement compétentes. Selon des sources crédibles auprès des services de la wilaya, les 05 ex-élus et présidents de commissions au niveau de l’APW auraient refusé depuis le mois de Novembre 2021 la restitution des véhicules de wilaya mis à leur disposition par l’Assemblée de Wilaya dans le seul souci de leur offrir les meilleures conditions dans le cadre de leurs missions respectives. Rappelons que les dispositions de mise en demeure ordonnées par le Wali Said Saayoud font suite à un rapport remis au Chef de l’Exécutif de la Wilaya d’Oran au courant de la semaine dernière, un rapport dans lequel il est notamment précisé l’utilisation abusive et illégale de moyens et biens publics à des fins personnelles sans pour autant que les mis en cause justifient leur refus à obtempérer au strict respect des lois de la République en vigueur. Sachant qu’a l’occasion de l’installation des différentes Assemblées élues, celle de la wilaya et celles communales, M. le Wali avait instruit les différentes Assemblées l’interdiction d’utilisation des véhicules publics à titre personnel et libre, soumettant les élus à faire des demandes d’affectation de véhicules soit au niveau du Secrétariat Général de l’APC respective ou au niveau du Chef de Cabinet avec la responsabilisation de chauffeurs désignés dans le cadre de missions précises et délimitées dans le temps, ainsi que l’exigence de restituer le véhicule au niveau du parc automobile respectif après accomplissement de chaque mission. Comme il est notoirement notifié aux P/APC d’utiliser leurs propres moyens de transport. Ainsi, par ces dispositions, il est mis fin aux anciens reflexes d’abus et de détournement d’utilisation des biens publics à des fins personnelles, eux et leurs proches. Tout en ayant en mémoire, à la fin du mandat précédent, le cas du seul véhicule en service dans une des APC de la wilaya qui a été la proie à un incendie et dont a été victime l’épouse de l’un des élus.