Fakhreddine A.

Le manque des ressources hydrique et la faible pluviométrie qui ont touché la wilaya d’Oran tout au long de l’année 2021 ont poussé certains agriculteurs ont eu recours eaux usées à défaut d’autorisation de forage.
Pour débusquer les contrevenants les services de la protection de l’environnement relevant de la gendarmerie nationale, ont lancé récemment, une large campagne d’inspection dans les fermes et les exploitations agricoles pour vérifier les sources en eau utilisées par les agriculteurs pour irriguer leurs exploitations.
Les services de la gendarmerie nationale s’attèlent entre autres à déceler les points de déversement des eaux usées à partir des unités industrielles. Selon un dernier bilan concernant l’ouest du pays, 3 affaires d’irrigation de terres agricoles par des eaux usées ont été traitées. Les agriculteurs véreux ont prémédité d’irriguer leurs champs avec des eaux toxiques sans prendre compte des résultats néfastes sur la santé des consommateurs et sur l’environnement. Selon des agriculteurs, « ceux qui ont recours aux eaux usées pour irriguer les terres agricoles sont des intrus dans le secteur, un vrai fellah ne ferait jamais cela car il connait la valeur de la terre et de sa production ».