Mokhtar C.

Une nouvelle opération d’éradication des points noir et décharges sauvages a été lancée lundi par les services de l’APC d’Oran en coordination avec le médiateur de la république, le mouvement associatif et les bénévoles. Le but est de rendre de l’éclat aux quartiers et artères de la ville, qui sont jonchés par les déchets ménagers à cause du bras de fer entre les services de la commune et les concessionnaires privés. Les principaux secteurs visés en cette première journée étaient El Amir et Sidi El Bachir, où les points noirs ont été éradiqués. La campagne a vu la participation des agents éboueurs et la mobilisation des moyens matériels pour venir à bout des tas de déchets amassés. Dans ce cadre, l’APC d’Oran vient de recevoir des camions à bennes de la part de la wilaya d’Oran, afin de pallier au manque en matériel roulant, après le départ des concessionnaires privés. Une action qui a été très saluée, en attendant la désignation de nouveaux concessionnaires privés à l’issue de l’avis d’appel d’offres national lancé par l’APC d’Oran pour combattre ce phénomène et garder la propreté de la ville à quelques mois des jeux méditerranéens. L’actuelle assemblée de la commune d’Oran a hérité d’une situation catastrophique, notamment, une crise financière et des concessionnaires privés qui brandissent à chaque fois la carte de la grève pour non payement des services effectués, en sus des camions à benne en panne depuis des années au niveau de la DHA. Ces camions seront réparés suite à une décision du wali Said Saayoud. Les Oranais espèrent que cette crise sera une leçon aux responsables de la wilaya qui ne doivent plus négliger les capacités des APC car l’opérateur privé peut à tout moment défier l’administration en lançant une grève. Le défi donc est de cerner ce phénomène devenu la caractéristique première d’Oran.