B.B

L’actuel exercice sera consacré à l’achèvement effectif des travaux de dix sur treize projets de réalisation de réseaux publics de gaz de ville au niveau des zones d’ombre d’Aïn El Beida, El Hedjairia, Ouled Djebara, Aïssa Bouziane, Sidi Bel Haddan, Graîa et autres qui connaissent des retards dans leur livraison pour moult causes liées à des contraintes d’accès aux sites. La société nationale de distribution de l’électricité et de gaz (SADEG) entend mettre en exploitation ces projets avant le premier trimestre de l’année en cours, a annoncé le directeur de la société réalisatrice, lors d’une journée d’information et d’information sur les risques d’intoxication au monoxyde de carbone. Cependant, selon les habitants d’Aïn El Beida, les choses n’ont pas l’air de connaitre une cadence à même de mettre sitôt en service ce réseau. Interrogée par Cap Ouest, dimanche, la chargée de la cellule de communication de la SADEG a affirmé que le réseau de la localité d’Aïn El Beïda, dans la commune de Hammam Bou Hadjar, est partiellement mis en service. Sa mise en service définitive s’effectuera prochainement en présence des autorités locales, a-t-elle a assuré.