Y. Zahachi

La population de Mostaganen doit faire preuve de patience avant de voir le tramway sillonner la ville. L’exploitation de ce moyen de transport moderne, prévue pour mars 2021, vient d’être reportée au premier trimestre de l’année en cours. Le chef du projet tramway de Mostaganem, Mohamed Bourahla a indiqué que le taux d’avancement des travaux a atteint les 90%. Il a également rappelé que 5 rames ont été réceptionnées à ce jour alors qui est prévu la réception de 4 rames par mois. Parallèlement, les travaux d’aménagement sont en cours au niveau du rond-point de la zone de Tigditt et vont bon train pour être terminés dans un délai n’excédant pas les trois semaines « tout au plus », a-t-il rappelé. Avant l’exploitation commerciale du tramway, des tests techniques doivent être menés, tout le long de la ligne, partant de la Cité 05 Juillet en passant par l’Avenue Benyahia Belkacem, jusqu’à la station implantée au flanc Ouest de la Cité Salamandre. Le chantier, rappelle-t-on,a été le 4 août 2013 pour durer 40 mois environ avec un coût de réalisation estimé à 24,34 milliards de dinars algériens. Le chantier n’a pas été un long fleuve tranquille puisque l’entreprise réalisatrice espagnole a abandonné le chantier avant d’être confié, dans sa phase finale, à Alstom et Cosider Travaux Publics/Cosider ouvrages d’art agissent dans une configuration de lot unique afin de mener à bien et à son terme toutes les opérations nécessaires. Alstom Algérie s’est chargée de la fourniture du système intégré, des voies, des caténaires, des systèmes de télécommunication et de signalisation, des sous-stations ainsi que de la billettique. Les rames sont fabriquées sur le site d’Annaba par l’entreprise algérienne « Cital ». Long de 14,2 kilomètres, le tracé comprend une station de correspondance des lignes au niveau de la gare SNTF, traversant le centre-ville, deux lignes totalisant 24 stations, 25 rames, 23 guichets, 5 agences commerciales, 6 parcs relais, et 3 pôles d’échanges. Sa capacité de transport est d’environ 5.000 passagers par heure, selon les données communiquées. Les citoyens attendent avec impatience leur tramway. Mostaganem sera alors, la troisième ville de l’ouest du pays à disposer d’un tel mode de transport après Oran et Sidi Bel-Abbès