Boualem Belhadri

La grande Sebkha d’Oran pose un véritable problème environnemental aux responsables de la daïra d’El Amria, dans la wilaya d’Aïn Temouchent, au vu des désagréments que cette zone humide pose. La grande Sebkha d’Oran grignote au fil des ans des surfaces agricoles de la wilaya voisine d’Aïn Temouchent. Selon une étude datant de 1985, sa superficie était de 29.817 ha. Une autre étude plus récente faite par imagerie satellitaire a montré que l’assiette de la Sebkha est quasiment stable. Aujourd’hui, la Sebkha est devenue une problématique assez complexe pour les experts de l’environnement, de l’hydrogéologie et de la géophysique.
Sur le plan environnemental, un cadre de la conservation des forêts d’Aïn Temouchent souligne le caractère endoréique de cette zone, c’est-à-dire un bassin retenant ses eaux dans une cuvette fermée. Ce milieu présente une vie, cite notre source d’information qui indique que ses services ont enregistré pas moins de 50 espèces d’oiseaux qui gîtent sur place et les oueds qui prennent naissance du bassin nord du Tessala tels que Oued Tanejroufa, Oued El Bel, Oued El Hammam, Oued El Ghaçoul, Oued El Himeur, Oued Sebbah, Oued El Besbés, Oued Seragu, Oued El Amria et Oued Hassi El Ghella.
Mais, aujourd’hui, les élus locaux de la daïra d’El Amria posent un véritable problème environnemental qui dépasse leurs compétences et prérogatives et leurs moyens matériels et financiers et leur disponibilité à pouvoir attaquer ce problème. Depuis les années 40 du siècle dernier, les différentes études faites par les responsables qui se sont succédé à la tête des ministères de l’hydraulique et de l’environnement n’ont pas abouti pour moult raisons.
Comment régler la question des odeurs nauséabondes qui empestent la vie et la santé des habitants de plusieurs quartiers de la ville d’El Amria est l’autre question qui envenime les esprits des élus et des autorités compétentes. Les spécialistes considèrent qu’il est temps de réfléchir sérieusement à un schéma directeur de collecte des ordures et déchets assimilés. Un instrument qui doit prendre en compte ce problème dans son intégralité, estiment-ils.