Mokhtar C.

La nouvelle année commence mal pour les ménages, qui avec la hausse des prix de plusieurs aliments essentiels, alors que d’autres connaissent une rupture de stock. C’est le cas du lait UHT introuvable cette semaine aussi bien chez les supérettes de quartier que dans les grandes surfaces à Oran. Du coup, le lait ‘’en carton’’‘’Candia’’, ‘’Soummam’’ et autres est quasi introuvable dans les rayons. L’Association de protection des consommateurs (APOCE) a confirmé que la crise d’approvisionnement en lait en sachet qui existait déjà va s’amplifier en raison de ce déséquilibre.
L’alternative était toujours le lait UHT, mais avec sa pénurie, les oranais dans plusieurs quartiers se sont plaints de cette situation qui a une nouvelle fois perturbé les ménages après des mois de soucis liés au manque de produit et à l’augmentation des prix des aliments de large consommation.
Les files d’attente ont refait surface dans les commerces, où des responsables de familles sont obligés de tout laisser tomber en quête de sachets de lait pour leurs enfants.
Selon des sources bien informées relevant des services de la direction des services agricoles (DSA), la pénurie de lait est due au manque de matière première en l’occurrence la poudre de lait, expliquant que la quantité de la poudre qui est convertie en lait à Oran, qui compte 4 unités de production, ne répond guère aux besoins de la population de la wilaya, tandis que l’Association de protection des consommateurs a expliqué que le manque de lait est lié directement à l’épuisement des stocks de poudre de lait et les soucis de l’importation cette matière première.
A noter que le port d’Oran a reçu, en octobre dernier, une quantité importante de poudre de lait, estimée à 3 500 tonnes, en faveur de l’Office National du Lait (ONIL), qui a été transférée dans différents entrepôts pour répondre aux besoins des unités de production laitière de la wilaya et soutenir les unités spécialisées de production.