R.R

La station de traitement des eaux usées (STEP) de la commune de Mohammadia, dans la wilaya de Mascara, destinée à l’irrigation agricole sera partiellement réceptionnée prochainement, a annoncé, dimanche, à la presse locale, le wali, Abdelkhalek Sayouda. Ce dernier a indiqué qu’il sera procédé, dans les semaines prochaines, à la réception partielle de la STEP destinée à l’irrigation agricole dans la plaine de Hebra, en attendant l’achèvement de l’installation des équipements de traitement par rayons ultraviolets des eaux usées permettant l’élimination de tous les sédiments et matières solides.
La reprise partielle de cette infrastructure permettra, selon M. Sayouda, d’orienter les eaux traitées pour l’irrigation des vergers d’agrumes qui caractérisent la plaine de Hebra (Mohammadia), notamment à cause la faible pluviométrie enregistrée dans la région et la baisse du niveau d’eau des barrages de la wilaya. La capacité de production de la STEP, qui prend en charge les eaux usées de plus de 100.000 habitants de la ville de Mohammadia, est d’environ 14.000 m3 par jour et de 1,5 million de m3 par an. « Ces quantités sont suffisantes pour irriguer 1.022 hectares de vergers d’agrumes et de légumes dans la plaine », a estimé le wali. Les fellahs de la région de Mohammadia, affectés par la baisse du niveau d’eau des barrages de la wilaya de Mascara, ont bénéficié de mesures pour l’irrigation, dont celle du fonçage de six forages par l’Office national d’irrigation et de drainage, en plus d’un projet de désenvasement de 3 millions m3 du barrage de Fergoug, dont les travaux sont actuellement en cours.