M.C/F.B

« SEOR place la numérisation au cœur du modèle de développement du service-client, le système du paiement électronique des factures d’eau sera disponible à partir du début de l’année 2022 », a déclaré le directeur général de cette société M.Helaili Ousama, lors d’un point de presse organisé ce mercredi. Après avoir terminé les premières expérimentations permettant d’accéder à un schéma de service qui s’inscrit dans le cadre de la mise à niveau du Service-client, un accord ayant pour objet la mise en œuvre des programmes de développement des moyens de paiement électronique a été conclu entre SEOR et la Banque qui garantira le processus. « Le E-paiement sera officiellement disponible au début du mois prochain (janvier), ce qui évitera les files d’attente au niveau des agences commerciales », a indiqué le directeur général de la SEOR. Il a précisé que « Le nombre de clients de l’entreprise est estimé à 405 mille, dont 384 mille sont des clients ordinaires (résidences), et le reste se sont des bureaux, des industriels et des entreprises ». La mise en service de ce procédé de paiement, facilitera aux abonnés le processus. Ils n’auront plus à se rendre en agence, ou à faire la chaine, d’un clic ils s’acquitteront de leurs factures. En fait, les créances des clients de la SOER sont lourdes et se répercutent sur le fonctionnement et la concrétisation des projets de cette entreprise. Selon le directeur général de la société de gestion de l’eau d’Oran, « au 18 décembre 2021, les créances des clients de la SEOR se sont élevées à plus de 6 milliards de D.A, dont 4 milliards sont celles des ménages représentant ainsi 66% des factures impayées ». Selon le même responsable, « La moyenne de non acquittement des factures s’élève à 10.000 DA pour chaque client, soit l’équivalent de 7 factures consécutives pour une durée de 02 années. ». S’agissant des créances des administrations, elles représentent 24% soit 1,5 milliards de DA, suivi des créances des commerçants et industriels avec un tau de 10%.

350.000 M3 d’eau en plus à partir de mars 2022

« La première tranche de la station de dessalement d’eau de mer d’El Maktaa, sera réceptionnée durant le mois de mars 2022, avec un début de production expérimental de 350.000 m3/J, pour atteindre les 500.000m3/J à terme », a déclaré le D.G de la SEOR, M.Helaili Oussama, ajoutant que « la société œuvre à garantir cette ressources à tous les oranais, notamment à l’occasion des JM 2022, du Ramadan et de la saison estivale.». Ce même responsable a expliqué que la SEOR a consentis beaucoup d’efforts pour améliorer les services et concrétiser des projets d’envergure, à l’instar de la réhabilitation du réseau d’évacuation des eaux pluviales, et la mise en conformité de plusieurs stations. Dans le même cadre, nous avons appris que pas moins de 13 opérations de réhabilitation et grands réservoirs et châteaux d’eau ont été menées par la SEOR suite de la crise d’eau enregistrée dans la wilaya d’Oran.