Invité de la rédaction de la Chaine 3 de la Radio Algérienne le Pr Rachid Belhadj, chef de service médecine légale au CHU Mustapha Bacha, a annoncé qu’ « on est en plein dans la 4ème vague » mais que « cette vague sera moins grave que la 3ème».  Il a indiqué que « 95% des patients covid-19 qui développent des formes graves, actuellement hospitalisés en réanimation ne sont pas vaccinés, alors que les patients vaccinés et qui ont été contaminés durant cette vague ont développé des formes mineures.». Ceci est incontestablement une preuve de l’efficacité des vaccins contre le covid 19 et ses variants. « C’est une preuve scientifique de l’efficacité des vaccins. » a estimé le Pr Belhadj, ajoutant que « ceux qui ne sont pas vaccinés s’exposent à une mort certaine tout en exposant leurs proches et contaminent en milieu professionnel ». Le Pr Belhadj préconise « la mise en place du pass sanitaire, accompagné d’une stratégie de communication, de prévention et de contrôle, pour ne pas pénaliser la partie de la population qui est vaccinée et qui a compris les dangers de cette pandémie, par de nouvelles mesures de confinement.». Pour autant, le Pr Belhadj reconnait « qu’il reste une insuffisance pour les lits de réanimation ».