Fakhreddine A.

Après deux ans de vaches maigres, les gérants des agences de voyages commencent à voir le bout du tunnel avec la levée du confinement et la réouverture des frontières. Les annonces de voyages organisés pour les fêtes de fin d’années en direction de la Tunisie, la Turquie ou encore la vente de billets d’avion pour l’Europe « Espagne » sur des vols charters, a attiré les oranais habitués aux voyage qui ont étouffé durant les 02 ans de la fermeture des frontières à cause de la pandémie. Les réservations sont montées en flèche, faisant en premier lieu le bonheur des gérants des agences de voyage et de tourisme. « Dorénavant pour des raisons économiques les frontières resteront ouvertes, le Covid-19 est là on doit vivre avec, en se conformant au protocole sanitaire, le monde entier a été touché dans son économie à cause de la fermeture des frontières tous les secteurs ont été touchés et encore plus le tourisme. » a déclaré le gérant d’une agence de voyage à Oran, indiquant que « Nous avons enregistré une hausse de 78% des réservations pour les voyages à destination de la France, l’Espagne et la Turquie ». S’agissant des voyages de la célébration de la fin de l’année à l’étranger, notre interlocuteur a indiqué que « Les demandes sont importantes, on se réjouit de la relance de notre activité. ». Notons que cet engouement pour les voyages intervient en dépit de la baisse de la valeur du dinar algérien face aux devises. En effet, les 100 euro sont cédés à 20.200 DA au marché noir et à 15.000 DA dans le change officiel.