Linda Otsmane

Depuis quelques jours, l’alimentation en électricité a connu des perturbations au niveau de la daïra d’Arzew. Selon, les informations recueillies auprès de l’antenne Sonelgaz d’Arzew, la situation est due à des problèmes d’ordre technique survenus au niveau des câbles liés aux postes transformateurs lors d’une intervention de maintenance. Par ailleurs, nous apprenons qu’Arzew est l’une des communes ou le taux de la consommation de l’énergie électrique est très important. Ainsi, une surcharge a été souvent constatée, eu égard à l’existence des unités de production industrielle, surtout que la capacité d’approvisionnement des postes transformateurs est limitée par rapport à la forte demande. Par ailleurs, nous apprenons également que d’autres communes du côté Est de la wilaya endurent le même problème lié aux perturbations en matière d’alimentation en énergie électrique. Et pour cause cette région encline à des coupures itératives d’électricité. N’ayant aucune information, ni explication de la part de l’entreprise concernée, la population des communes d’Ain El Bia, Arzew, Gdyel et Bethioua, manifestent leur colère vis-à-vis de cet Organisme qui devait, au moins témoigner du respect à ses clients en les informant des prochaines opérations de maintenance ou autres. Les commerçants quant à eux, ne cessent de manifester leurs désagréments vis-à-vis de cette situation, de crainte de voir leurs produits périssables se perdre. Pour eux, l’entreprise concernée doit les informer au préalable des délestages, opérations de maintenance ou autre, afin qu’ils prennent leurs dispositions. Notons également que le problème de l’éclairage public est toujours d’actualité vu que plusieurs quartiers de la ville sont plongés dans le noir. Une situation a entraîné un climat d’insécurité, notamment la nuit ou plusieurs délits de vols et d’agression ont été commis. Selon le constat fait sur place pratiquement toutes les lampes sont grillées. Dans certaines artères, les plus fréquentées, les poteaux éclectiques n’existent même pas. Dans d’autres, ces supports se trouvent dans un état lamentable et ce à défaut des opérations d’entretien.