Chahmi B.

Une guerre qui ne dit son nom se déroule au sein du parti le Front El Moustakbal d’Oran concernant, bien sûr, les postes de vice-président et présidents de commissions. C’était prévisible selon certaines indiscrétions vu l’apport des nouveaux candidats venant du FLN.
En effet, si l’on croit certaines sources, les 14 heureux candidats du FM ne se sont pas mis d’accord sur les noms de ceux qui vont les représenter, et ce, malgré les avertissements du SG de wilaya et autres supérieurs hiérarchiques pour apaiser la situation.
Il est vrai que parmi les élus de nouveaux militants venus du parti FLN sont devenus de par leur poids dans la société oranaise, dirigeants incontestables comme s’ils étaient au FM depuis longtemps, nous dira un groupe de militants du parti El Moustakbal.
Cette situation ne fait pas honneur au FM vu que déjà lors des législatives du 12 juin 2021, son S.G du bureau de la wilaya d’Oran, le Dr Affif Benosmane avait déposé sa démission. Il s’avère même que lors de la campagne il y a eu quelques dépassements entre les candidats. Ceci dit, à quelques jours de l’assemblée générale communale d’Oran en présence des autorités locales dont le wali et le chef de daïra les choses ne sont pas encore claires. Espérons que tout rentrera dans l’ordre pour la crédibilité de ce parti.