H.B

Chaque semaine les forces de l’armée populaire nationale avortent des tentatives d’introduction de quintaux de drogue du pays voisin le Maroc qui s’est inscrit en source de tous les maux. Pour la période allant du 24 au 30 novembre dernier, des unités et des détachements de l’Armée Nationale Populaire “ont arrêté, en coordination avec les différents services de sécurité au niveau des territoires des 2e et 3e Régions militaires, 11 narcotrafiquants et ont déjoué des tentatives d’introduction de quantités de drogues via les frontières avec le Maroc, s’élevant à 3 quintaux et 33 kilogrammes de kif traité », indique le ministère de la Défenses dans un communiqué publié ce mercredi. Par ailleurs, « 28 autres narcotrafiquants ont été arrêtés en leur possession 62 kilogrammes de la même substance et 203740 comprimés psychotropes saisis dans diverses opérations exécutées à travers les autres Régions militaires », ajoute le communiqué.

Dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l’ANP “ont arrêté 6 éléments de soutien aux groupes terroristes dans des opérations distinctes à travers le territoire national”.