Mokhtar C.

Les transporteurs de la gare routière El Bahia sont revenus hier à la charge en observant une grève pour exprimer leur refus d’être transférés à la nouvelle gare de Hai Sabah. Les transporteurs réfutent ainsi l’arrêté de la wilaya n°886, du 9 avril 2019, qui impose la délocalisation de 6 destinations à savoir, Relizane, Mostaganem, Sidi Bel-Abbès, Saida, Tlemcen et Tiaret vers la gare de Haï Es-Sabah, un transfert que le collectif a rejeté. Hier, les 400 transporteurs de ces lignes ont refusé d’assurer les voyages et ont stationné leurs bus devant l’entrée de la gare routière El Bahia en guise de protestation contre cet arrêté, provoquant ainsi une perturbation de la circulation du le 3ème bd périphérique. Selon le directeur de la gare routière, “Riahi Noureddine”, l’agence a reçu il y a une semaine une instruction de transférer les transporteurs vers l’agence de hai Sabah, cependant, tous les transporteurs ont rejeté la décision de transfert et l’ont considérée comme unilatérale qui n’a pas servi les transporteurs et les voyageurs, soulignant qu’ils n’ont pas été consulté avant la prise de cette décision qui menace de paralyser la gare d’El Bahia. M.Riahi a également confirmé que les transporteurs avaient refusé de se conformer à la décision, qu’ils ont qualifiée d’injuste.
Les transporteurs risquent le retrait des documents de leurs bus par les policiers, puisqu’ils sont en infraction et sont auteurs d’un trouble sur la voie publique. Hier, les policiers ont tenté de les faire revenir à la raison mais en vain. Les transporteurs ont adressé une correspondance au wali et aux autorités concernées pour revenir sur cette décision, sachant que la superficie de la gare de Bahia est 3 fois plus grande que la gare Es-Sabah et comprend toutes les destinations vers l’est, le sud et le centre du pays.