Mokhtar C.

En visite de travail à Oran, le médiateur de la république Ibrahim Merad a affirmé que l’instance a reçu environ 56 000 plaintes depuis le début de cette année, toutes liées au logement, à l’investissement, ainsi qu’à l’amélioration des conditions de vie, soulignant la nécessité de la poursuite des efforts jusqu’à trouver les solutions à tous les problèmes.
Le médiateur de la République a annoncé également le lancement prochainement du service de dépôt des requêtes à distance via une plateforme numérique, qui permettra de recevoir les plaintes des citoyens et de suivre les travaux des délégués de wilayas. Cette plateforme est prête à 95% et entrera bientôt en service, et ainsi le citoyen pourra écrire ses plaintes et préoccupations directement sur cet espace numérique.
Il a ajouté que les hautes autorités insistent sur la nécessité d’améliorer les conditions de vie des citoyens où qu’ils se trouvent, notamment pour les zones d’ombre en prenant en charge toutes les préoccupations quotidiennes de la population, ajoutant que la création de l’organe de médiation de la République est venue comme base pour prendre en charge les problèmes des citoyens et en éliminant les injustices.
Concernant l’accompagnement des investisseurs et la prise en charge de leurs problèmes, le médiateur a souligné que des solutions doivent être trouvées pour surmonter les difficultés face aux investisseurs, car de nombreux projets d’investissement n’ont pas été mis en œuvre en raison de simples problèmes et obstacles administratifs, notant que le président est soucieux de créer de la richesse et de la mobilité et d’offrir des opportunités d’emploi aux jeunes.
Le médiateur de la République a passé en revue une série de projets d’aménagement dans le village d’Al-Hajajma de la commune d’Ain El Bia.