S.O

Le personnel éducatif relevant du CEM Melliani Ben Yamina sise au niveau du site AADL 2 du pole urbain Ahmed Zabana, ont observé ce mardi un sit-in de protestation, pour dénoncer l’état dans lequel se trouve ce CEM entré en exercice depuis peu. Selon les protestataires, les enseignants et tout le personnel, ne peut exercer normalement en l’absence des moyens pédagogiques nécessaires, notamment les ram de papier, les registres et même les stylos, ajoutant à cela, l’absence d’un agent de sécurité et le personnel d’hygiène.
Les protestataires, ont lancé un appel à la direction de l’Education de la wilaya d’Oran, et le chargé des affaires par intérim de l’APC de Misserghine et le chef de daïra de Boutlélis, pour remédier à cette situation au plus vite. Sachant que ces responsables sont au fait de la situation qui prévaut dans ce CEM depuis son ouverture.
Les enseignants qui ont menacé de boycotter les examens du 1er trimestre, ont sollicité les parents d’élèves pour se joindre à leur mouvement de protestation pour le bien des élèves qui restent les otages et premières victimes de cette situation. Le corps enseignant s’est interrogé au même titre sur le mutisme observé par la direction des équipements publics, alors que des classes de 40 élèves chacune souffrent d’un manque flagrant de moyens pédagogiques, qui va sans doute avoir un impact sur leur éducation.
En fait dans ce CEM il y a aussi une surcharge dans les classes, le pôle urbain Ahmed Zabana enregistrant un manque en établissements scolaires des trois cycles, le primaire le moyen et le secondaire.
Ceci est un des problèmes des habitants de ce pôle urbain qui ont vu leurs espoirs de cités nouvelles avec les commodités nécessaires se dissiper depuis qu’ils se sont installés dans leur logement.