Chahmi B

Lors d’un meeting populaire animé à la salle Es- Saâda (ex- Colisée) , dans le cadre de la campagne électorale pour les locales du 27 novembre en cours, Abdelaziz Belaïd, le président du front El Moustakbal  a souligné que le programme de son parti s’appuie sur  “l’encouragement des investissements, l’attraction des investisseurs et leur participation dans la réalisation de leurs projets pour réaliser le développement dans la commune, ainsi que  d’être proche et à l’écoute du citoyen au lieu des autorités de l’administration”.

 Le même intervenant a ajouté que le programme de sa formation politique œuvre également à mettre en place un “partenariat entre la commune et les entreprises publiques et privées pour concrétiser des projets d’investissement ayant un effet positif dans la réalisation du développement”.

 Le président du Front El-Moustakbal a estimé que “la commune est le moteur essentiel pour stimuler l’investissement et créer la richesse et ce, par l’exploitation des capacités dont regorgent toutes les wilayas du pays”.

 Par ailleurs, l’orateur a abordé la loi sur la commune, appelant à ce propos à la “nécessité de donner davantage de prérogatives aux assemblées populaires communales pour leur garantir un meilleur fonctionnement au service de l’intérêt général”.

 Après avoir appelé les citoyens à une forte participation à ce rendez-vous électoral et à choisir leurs représentants locaux parmi ceux réunissant les conditions de compétence et d’honnêteté, Abdelaziz Belaïd a indiqué que son parti propose des candidats “compétents ayant une grande volonté pour servir le citoyen et l’Algérie”.

  Le plaidoyer des animateurs de cette campagne électorale a été axé sur l’accord de plus de prérogatives aux élus locaux pour consacrer le développement dans les collectivités, mettant l’accent sur la nécessité d’accorder aux élus locaux la possibilité de lancer des initiatives à même de booster le développement.