Mokhtar C.

Le Wali d’Oran Said Sayoud a pointé du doigt le P/APC de Sidi Chahmi et le chef de la daïra d’Es-Sénia après le constat catastrophique qu’il fait, jeudi, sur la situation de 13 établissements scolaires de la commune, qui perdure depuis 3 années.
Le premier responsable de la wilaya a confirmé que 50% des élèves à Sidi Chahmi sont scolarisés dans les conditions pour le moins déplorables, sans que les responsables locaux ne prennent des mesures adéquates pour contenir la situation, qui reste inchangée depuis 3 ans.
M. Sayoud a ajouté que dans ces établissements éducatifs, les enfants sont exposés à diverses formes de danger à cause de ce délaissement. Le wali est allé encore plus loin, en révélant que même la gestion administrative de ces établissements est douteuse, en donnant l’exemple des factures de fournitures de bureau qui sont selon lui ‘’gonflées’’, ce qui met les responsables de ces établissements sur le banc des accusés. Dans ce cadre, une enquête est lancée pour définir les responsables et la valeur des pertes causées aux caisses de l’Etat.
Said Sayoud a souligné la nécessité pour les maires des communes de retrousser leurs manches pour redynamiser la gestion de ces établissements scolaires relevant de leur commune respective. Le wali a estimé que les élus à leur tête les maires, sont des acteurs incontournables dans la nouvelle politique de gestion des deniers publics. Dans ce cadre, il a appelé les maires à contrôler davantage les constructions dans leur commune afin de mettre un terme à l’anarchie en impliquant les lois de la république, notamment concernant la création des bidonvilles. Ce ton ferme sera une alerte pour les prochains élus locaux, notamment ceux qui se sont présentés aux élections de samedi prochain, dans le but de s’enrichir. C’est un rappel que le laisser-aller qui caractérisait les mandats des élus locaux lors des années précédentes, ne sera plus toléré dorénavant. Seul le travail sur le terrain compte, avec des comptes propres, le tout sous un nouveau code communal qui régit leurs activités.