B.B

Avant-hier, l’Institut de technologie moyen agricole spécialisé (ITMAS) d’Aïn Temouchent a abrité deux journées de formation sur l’aquaculture intégrée au domaine de l’agriculture. Cette rencontre régionale a été initiée par le Haut Commissariat des steppes de la wilaya de Saïda, en collaboration avec l’Ecole de formation des techniques de pêche et l’aquaculture de Benisaf. La formation a ciblé des cadres du secteur de l’agriculture des wilayas de la région ouest du pays dont ceux des zones steppiques. encadrée par les professeurs de l’école de Benisaf, la formation s’inscrit dans un cadre spécifique visant à développer l’aquaculture dans les zones steppiques pour permettre aux agriculteurs d’avoir de nouvelles ressources financières, d’une part, et diversifier les activités au niveau des régions disposant des potentiels hydriques appréciables, d’autre part. Les résultats des expériences faites dans différentes régions du pays sont édifiants, un fait majeur qui a poussé le Haut commissariat des steppes de Saïda à vouloir tenter cette expérience pour la vulgariser et la généraliser dans les zones de mêmes caractéristiques géographiques et climatiques.