Y. Zahachi

La journée mondiale du diabète a été marquée dimanche à Mostaganem par l’organisation d’une opération de sensibilisation et d’information sur cette maladie chronique et une rencontre-débat scientifique, animée par des médecins spécialistes du Centre Hospitalo-universitaire de Mostaganem et de la Protection Civile autour de la prise en charge et d’intervention publique de cette maladie, véritable problème de santé publique. La rencontre a eu lieu au niveau de l’Institut National de Formation Paramédicale Supérieure. Le responsable de la DSP, Mohamed Toufik Khalil, a rappelé que ces deux évènements interviennent à l’occasion de la journée mondiale du diabète et du centenaire de la découverte de l’insuline, hormone de régulation du métabolisme des sucres dans l’organisme. Il a également souligné qu’il s’agit là d’une opportunité pour les institutions et le corps médical de reprendre la main sur la prévention par la sensibilisation et l’information sur la maladie du diabète qui touche de plus en plus de personnes et toutes les tranches d’âge.
On recense aujourd’hui plus de 4,7 millions de diabétiques de type 1 et 2 en Algérie. Le même responsable a insisté sur la nécessité de se faire vacciner contre la Covid-19 notamment pour les diabétiques dont la maladie est un des facteurs aggravant dans les cas d’atteinte par la pandémie du coronavirus. Le second événement de cette journée a été le lancement d’une large opération de dépistage du diabète à travers tous les quartiers de la ville de Mostaganem et les 32 communes de la wilaya. Des équipes médicales sillonnent durant une semaine ces quartiers et collectivités à bord de « clinomobiles » pour effectuer des contrôles de dépistage. Le Dr. Mohamed Benahmed, chef du service d’épidémiologie auprès de la DSP appelle tous les citoyens à se rapprocher des six entreprises publiques de la santé de Mostaganem et des « clinomobiles » pour subir des tests de dépistage.