Saïd Hati, candidat du parti ‘’Sawt Echaâb’’ pour la commune d’Ain El Bia – « Je m’engage à être la voix des déshérités à l’APC’’

203

J.M

Le candidat du parti ‘’Sawt Echaâb’’ à la commune d’Ain El Bia, M. Hati Said, estime que les prochaines élections locales du 27 novembre seront le nouveau départ de la roue de développement de la commune qui vit dans l’ombre de la richissime commune de Béthioua. Selon le candidat, l’heure est venue pour que la population d’Ain El Bia se réveille pour élire le maire et l’assemblée qui vont prendre le relais et redynamiser les projets. Cette commune affirme notre interlocuteur, souffre de l’oubli bien qu’elle abrite des usines et des camps des travailleurs de la Sonatrach. Pour ma part je m’engage si je serai élu d’être la voix des familles déshérités, des jeunes chômeurs et des universitaires.
Avec mon expérience dans la gestion de l’APC, je peux apporter ma touche en termes de prise ne charge des soucis des citoyens, tout en exposant la situation de la commune au wali d’Oran qui seul, peut débloquer la situation, et remettre de l’ordre, après un mandat passé où il y avait plus de problème que de projets.
Au part ‘’Sawt Echaâb’’ nous faisons confiance au Président de la République quant à sa volonté de redynamiser le développement des communes à travers la création des zones d’activités, et ainsi des postes d’emploi, et prendre en charge les revendications légitimes des citoyens.