O. Degui

A l’approche de la saison hivernale, les risques liés à l’utilisation du gaz naturel se multiplient. Chaque année, les services de la protection civile de Tlemcen recensent des cas, parfois mortels, d’intoxication au monoxyde de carbone. C’est dans le but d’éviter que de tels drames se reproduisent, les mêmes services ont lancé au cours de cette semaine, une caravane de sensibilisation sur les dangers liés à l’utilisation des appareils fonctionnant au gaz naturel sous le slogan «Le monoxyde de carbone, un gaz invisible, incolore, inodore mais mortel». Cette caravane sillonne plusieurs communes de la wilaya. Selon les responsables de la direction de la protection civile de Tlemcen, l’objectif de cette action est «d’expliquer aux citoyens les risques mortels qu’ils encourent en cas d’inhalation de monoxyde de carbone dégagé d’un appareil de chauffage ou d’un chauffe-eau défectueux », a indiqué à ce propos un responsable de la cellule de communication à la direction de ce corps de secours. «Cette caravane est très importante, au vu du nombre de plus en plus élevé des victimes des inhalations du monoxyde du carbone émanant des appareils de chauffage ou de chauffe-eau », a-t-il ajouté. En outre, il y a lieu de souligner que cette action est organisée en coordination avec les services de la Sonelgaz et de la direction locale de la santé. Enfin et à titre indicatif, cette caravane qui se poursuivra jusqu’à la fin de la période hivernale, ciblera, selon la même source, essentiellement les différentes communes et villages de la wilaya, récemment raccordés au réseau de distribution du gaz. Des consignes de prévention ont été données par les techniciens de la SDC aux villageois afin de se prémunir des dangers pouvant provenir du gaz naturel, précisant que « tout appareil thermique : chauffage, chauffe-bain et cuisinière peut produire du monoxyde de carbone (CO), principal facteur de mortalité, s’il n’est pas installé ou utilisé correctement». A cet effet, les animateurs de cette caravane recommandent aux citoyens à observer la flamme des appareils utilisés. «Si la flamme est bleue, c’est que l’appareil est en bon état, mais si elle est orange ou jaunâtre, il est conseillé de faire vérifier l’appareil par un professionnel, car il y a une mauvaise combustion du carburant». Comme il est recommandé aussi de «vérifier la qualité des appareils et des matériaux d’installation de la conduite pour les raccordements, notamment, le cuivre avant l’achat, afin d’éviter les contrefaçons mais également de nettoyer avant chaque hiver son chauffage, à savoir la tuyauterie, les grilles de ventilation et autres parties de l’appareil » Par ailleurs, concernant les fuites, les intervenants ont conseillé en cas d’une éventuelle odeur de gaz de fermer le robinet d’arrêt, situé à l’entrée de l’habitation, d’éviter la manipulation de tout objet pouvant provoquer la moindre flamme ou étincelle mais surtout aérer la maison en ouvrant les portes et les fenêtres».