Mokhtar C.

Pas moins de 90 autorisations de forages destinés à l’irrigation ont été octroyées à des agriculteurs pour répondre au besoin du secteur de l’agriculture et de l’élevage pour faire face au stress hydrique, selon la direction locale des ressources en eau. Le directeur du secteur, M. Moussa Labgaa, a indiqué que « Ces autorisations ont été octroyées dans le cadre du plan d’urgence suite aux conditions exceptionnelles météorologiques liées au stress hydrique », ajoutant que, « ce plan vise aussi à préserver les cultures stratégiques notamment les arbres fruitiers, comme les agrumes, les oliviers et les grenadiers et profitera aussi aux éleveurs dans le but de la protection du cheptel essentiellement les vaches laitières. ».
Les autorisations de ces forages, explique-t-on ; ont été délivrées selon des études minutieuses menées par l’agence nationale des ressources en eau et l’agence du bassin hydrographique d’Oran « Chat Chargui ». M. Moussa, a expliqué aussi, que les forages octroyés aux Fellah pourraient à tout moment être réexploités en tant que réserves d’alimentation en eau potable si un manque est constaté dans ce domaine, notamment à Misserghine et Gdyel. Pour mémoire, les responsables du secteur ont décidé de geler les autorisations de forage pour la préservation de la nappe phréatique, en attendant l’entrée en service de la première phase du projet du grand-bassin d’irrigation des espaces agricoles qui sont actuellement alimentés de façon irrégulière.
A noter que la direction des ressources en eau a mis en place un plan d’urgence pour la protection des ressources en eau conventionnelles, en sensibilisant au même titre sur la ratio