Mokhtar C.

Les services de contrôle des prix et la répression de la fraude relevant de la direction du commerce, ont saisi des quantités de poudre de « l’eau de l’aval », un produit utilisé dans la conservation des cadavres dans une boucherie. Les services de commerce accompagnés des éléments de la 22ème sûreté urbaine, ont procédé à la perquisition de la boucherie en question, sur la base d’informations faisant état que ce produit nocif pour la santé du consommateur était utilisé par ce boucher qui servait plusieurs en viandes et en merguez. Dans cette boucherie 12 kg de viande hachée ont été saisis, alors que des échantillons de plusieurs viandes ont été pris pour des analyses. Un des travailleurs de la boucherie, s’est opposé à la perquisition, blessant un agent de police.
Le bureau de l’APOCE de la wilaya d’Oran, a condamné dans un communiqué ces agissements qui portent préjudices à la santé des consommateurs. L’APOCE a indiqué dans son communiqué que « la poudre appelée « l’eau de l’aval » utilisée dans les processus de conservation des cadavres, est un conservateur chimique dont l’utilisation n’est pas autorisée en boucherie. ». Cette poudre est composée de nitrite de sodium, un sous-produit de l’acide nitrique. Ce produit conservateur peut s’avérer dangereux et peut causer de nombreux dommages à la santé pouvant provoquer le cancer colorectal. Il constitue notamment un grand risque pour les nourrissons et les femmes enceintes, car il peut provoquer des malformations congénitales pendant la grossesse.
Selon des sources sécuritaires, un agent de police a été blessé lors de cette perquisition qui a été marquée par le refus d’obtempérer par l’un des individus se trouvant dans cette boucherie.